Accueil > A vivre > Et vous, quel Islandais lirez-vous ?

Et vous, quel Islandais lirez-vous ?

L’Islande littéraire est à l’honneur sur le site de « l’électron livre ». Et avec elle, « ce sont nos rêves de vide et de silence accrochés aux paysages de lave et de pierres volcaniques » qui émergent de la splendeur brute et insulaire.
En 7 chroniques et 5 entretiens, c’est un brillant dossier que consacre le site Nabbû à la littérature Islandaise moderne et à 6 de ses plus talentueux représentants. Je précise que mon enthousiasme n’a reçu aucune contrepartie sonnante et trébuchante !

« Les yeux troués par nos propres clichés, alors même que nous pensions y trouver des auteurs ascétiques, monstres glacés veillant sur des acquis caducs, nous avons découvert des écrivains épanouis, héritiers digestes d’une langue moyenâgeuse, et précieux décodeurs des doutes dont ils témoignent. »

Stefánsson, Ólafsdóttir, Thórarinsson, Mínervudóttir, Indridason et Sigurdardottir. Six écrivains dont certaines des oeuvres sont disséquées avec justesse et minutie par la plume granitique et néanmoins aimante de Salomé Kiner. Loin des poncifs habituels, la chroniqueuse s’est invitée dans chacun des univers disparates de celles et ceux dont elle évoque les histoires. Elle en revient chargée des personnages complexes, passionnés, désespérés, torturés, attachants… qui ont jalonné ses lectures, pour livrer des descriptifs qui confinent aux déclarations d’amour enflammées. Comment rester froids face à ses arguments ?

« Janvier battait son plein, l’Europe crevait de neige, et nous marchions illuminés dans une Reykjavik printanière, nourris au naturel de ces gens pleins de génie et dont la modestie n’enlève rien à la grandeur du talent. »

 
 

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Agir pour la protection de la nature islandaise (fin)

La partie 1 est ici ! La partie 2 est là ! Comme promis, pour …

4 comments

  1. Merci pour ces recommandations José !

  2. Jose Antonio-Barcelona

    Peut etre manquent les deux gros livres de Kristin Marja Baldursdottir: « Karitas,sans titre » et le plus prochain dans le temps : « Chaos sur la toile ». Et je veux conseiller, avec votre permis, a tous les lecteurs et lectrices de cet blog de visiter la page http://www.maisonantoinevitez.com ou vous pouvez commander gratuitement six oeuvres de theatre islandaises en traduction francaise: »Anges » de Havar Sigurjonsson, »Dis-moi tout » de Kristin Omarsdottir, »And Bjork of course » de Thorvaldur Thorsteinsson, »Doucement,Electre » de Hrafnhildur Hagalin, »Tatto » de Sigurdur Palsson,et, finalement, »Dejantes » de Olafur Haukur Simonarson.Une grand chance pour connaitre uun peu le theatre islandais.

  3. « Rosa » m’attend d’ores et déjà sagement à proximité de mon lit ! Merci quoi qu’il en soit pour le conseil Anne bibliothécaire 🙂

  4. La littérature islandaise est en vogue de nos jours… De vos auteurs susnommés, seul Minervudottir m’est inconnu, je vais de ce pas faire des recherches !
    je vous conseille de lire  » Rosa Candida » de Audur Ava Olafsdottir, car c’est un pur bonheur de lecture, on en ressort le sourire aux lèvres !
    Si vous croisez au hasard des rues de Rvk, Arnaldur Indridason, demandez lui de ne « tuer » Erlendur dans les fjords de l’est !!

    Anne ( bibliothécaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.