Accueil > Best of Vivre > Les voeux de l’Islande

Les voeux de l’Islande

Islande. Pouvais-je occulter cette personnalité contrastée là pour clôturer ces 12 voeux éclectiques ? Islande. En 2 syllabes et 7 lettres. Le « I » d’abord. Majuscule, forcément. Rempart granitique d’un peuple et d’un pays qui ne se laissent pas séduire si facilement. Imposant, presque infranchissable, puisqu’insulaire. Le « I » veille; il protège les prodiges de la nation plus que millénaire, que le pire a si souvent disputé au meilleur. Il devance le « s », évocation de ces routes inégales qui occupent une partie de l’île. Passerelle d’asphalte, de terre ocre ou de pierres noires, entre l’homme et la nature.
Unis, inséparables, « I » et « s », consonne et voyelle, se mêlent pour former cette interjection de l’effort qu’hurle le marin en action et qui doit décourager le visiteur, avant de lui faire crier Oh ! Ce n’est pas un hasard si la jeune République fut longtemps dédaignée des touristes. Seuls les curieux et les téméraires osèrent d’abord braver le caractère fantasque du climat, le minimalisme de ses structures d’accueil et l’apparente misanthropie de ses habitants. Des habitants qui n’en sont pas moins, quelques tristes sires corrompus mis à part, libres, spontanés, intègres, opiniâtres et généreux.
Et puis la lumière fut. Enfin, surtout l’été. Une fois le « I » et le « s » passés, rien ne peut entraver l’accès au « l ». Le « l » et ses copines, les « a », « n », « d » et « e », sont une récompense. L’aboutissement des efforts qu’il a fallu déployer pour parvenir jusqu’à l’euphorie Islandaise. Bonheur furtif, sensation inattendue d’où peut surgir le gamin que nous avons été. Alors parfois, les rêves enfouis, répliques oubliées d’un destin d’Homme avorté, ressurgissent au détour d’un reflet sur un lac immobile et disparaissent avec le souffle froid d’une brise nordique. Parfois encore, ce sont les souvenirs lointains qu’un elfe ressuscite. Souvenez-vous ! Humez le vent qui précède l’orage, observez la longue nuit gober le jour et laissez la pluie effacer les vestiges de votre mémoire. Parfois enfin, à la fin de l’hiver, en certains endroits, quand la lumière de l’halogène universel décroit, l’île sert de support au spectacle du temps qui passe. Géométrie éphémère où s’esquissent des ombres douces et mystérieuses, des courbes rondes et sensuelles, des lignes délicates et infinies.
L’Islande. L’île où il fait bon Vivre vous souhaite une heureuse année.
Et moi aussi !
Les chansons Serenade et Fljotavik ont été empruntées respectivement à Emiliana Torrini et à Sigur Ros.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Slow Food Islande : good mood !

C’était en mars ou en avril dernier, je ne m’en souviens pas précisément. Je m’étais …

22 comments

  1. Jose Antonio-Barcelona

    Vraiment merveilleux,un souple d air fraiche et d espoir.Nous avons besoin de ca, maintenant,ici, a l ESpagne.Un gros MERCI BEAUCOUP pour ce beau cadeau: c est de la veritable lumiere dans l obscurite pour cet 2012 fatidique.

  2. Merci l’ami Québécois !
    Auriez-vous un mail vers lequel je pourrais vous écrire ?

  3. Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.

  4. C’est comme un feu d’artifices qui clôture un bon spectacle. Une finale magnifique des douze vœux de l’Islande avec des Islandaises et Islandais qui offrent leurs vœux pour 2012 et ils sont supportés par un paysage féérique (au boutte, expression québécoise pour le « top du top »)et une musique chaleureuse.

    La boucle est bouclée.

    Félicitation

  5. I’ll be reading anyway – maybe through Google Translate!

  6. Thanks Eva !
    I wish I had more time to translate all these articles for you 🙂

  7. Just found your blog from Iceland Review. I wish I spoke French! I love the idea of the wish videos.

  8. Lune de miel en Islande… Bon choix !
    Merci de votre visite Al

  9. merci pour ces voeux, ca m’a rappelé la gentillesse des islandais lors de my « honeymoon ».

  10. Je vous en prie Cedrik. Merci d’être passé !

    Vous ne devriez pas être déçu JIG, même si selon moi juin est préférable à juillet .

    Vous serez toujours le bienvenu Bernard.
    Et remerciez votre collègue pour moi s’il vous plaît !

  11. Une collègue m’a parlé de votre blog ce matin.
    Je ne suis pas déçu ! Ce blog me donne envie de découvrir cette île lointaine !

    Merci à vous,
    Je continuerai à suivre vos aventures islandaises

  12. Superbe ! Merci et vivement le mois de Juillet que je découvre cette île où il fait bon vivre.

    Bonne année à vous.

    JIG

  13. Un grand merci!

    …Bonne année

    Cedrik

  14. Envie de repartir Malyss ? Pouvais-je recevoir plus beau compliment ? Vous pouvez donc sécher vos larmes 🙂

    C’est vrai Babzy, les voeux made by Lislandais eurent été plus soporifiques 🙂 Ouf !

    Merci Roger.
    Banani = la banane. « La banane » quoi 🙂

    Bonne année Kristin.

    Merci Céline. j’ai eu surtout la chance de rencontrer de sacrés personnages !

  15. Très beau, très émouvant… superbe montage!
    Merci pour ses bons voeux made in Islande! 🙂

  16. Très beau, merci, et bonne année, banani, gleðilegt ár!

  17. Merci !
    ça fait un bien fou et … ça donne envie.

    takk 🙂

  18. Tres beau bouquet final ! Un feu d’artifice de sourires, de jeunesse, d’énergie, bref tout ce qui m’a fait aimer ce merveilleux pays. Bonne année à tous les Islandais, et à toi aussi lislandais ainsi qu’ à toute ta petite famille.

  19. Très sympa ce dernier opus , une belle idée et une belle réalisation , je m’attendais à quelques voeux de L’Islandais by himself … 😉 C’est encpore mieux 🙂

  20. Est-il normal que j’ai les larmes aux yeux?!Ce doit être la musique…
    Bravo , Lislandais! je trouvais dejà l’idée des voeux par differentes personnalités assez geniale, mais le final est carrement epoustouflant! Emouvant, beau, optimiste, souriant, poetique,donnant de l’envie et de l’espoir; a l’image du pays, quoi!Un tres grand et sincère merci à vous et à tous ceux qui se sont pretés si gentiment au jeu!
    C’est malin, maintenant, je n’ai qu’une envie: repartir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.