Islande : ça s’est passé en août

L’Islande et l’Union Européenne

Faute peut-être d’autre événement marquant en ce mois d’août 2013, c’est un bien intéressant paradoxe que nous offre l’actualité islandaise : depuis que le gouvernement de Sigmundur Davíð a annoncé sa décision de rompre (ou est-ce suspendre ?) les négociations avec l’Union Européenne, il n’est plus question que de celles-ci ! C’est d’abord l’IAP qui fait l’actualité (IPA en islandais !). Que recouvre ce trigramme que le Premier Ministre et son Ministre des Finances semblent découvrir ? L’«Instrument d’Aide à la Préaccession» est un programme d’aide à l’adhésion à l’UE, auquel il va donc falloir renoncer. Le Ministre des Affaires Etrangères, Gunnar Bragi Sveinsson (Parti du Progrès) prend le relais en annonçant que pour lui il n’est pas question de référendum sur la poursuite des négociations, et qu’il ne voit rien en ce sens dans l’accord de gouvernement. Certains s’avisent enfin que l’autorisation de négocier donnée le 16 juillet 2009 par l’Alþingi au gouvernement est toujours en vigueur… Le gouvernement doit il demander à l’Alþingi l’autorisation de rompre les négociations ? Ce serait facile ! Mais veut-il vraiment officialiser sa décision ?

L’IAP

Gunnar Bragi
Gunnar Bragi

Les aides négociées au titre de l’IAP étaient importantes : 5.3 milliards d’Ikr (33 millions d’euros), dont 1.5 milliard déjà versé, et l’ancien gouvernement, à la recherche d’arguments en faveur de sa politique, avait largement communiqué à ce propos. La surprise du Premier Ministre et du Ministre des Finances surprend : l’UE n’apporterait pas les 3.8 milliards restants ! Encore un mauvais coup de l’UE ? C’est ce qu’affirme Gunnar Bragi :

« Ils prennent la décision de les arrêter. Il y a là nécessairement un message. Ils ne veulent plus de nous comme candidat. »

Puis Sigmundur Davíð calme le jeu : la position de l’UE est cohérente. L’État contribuera à l’achèvement des projets déjà engagés.

Le référendum

La plupart des commentateurs, et l’auteur de ces lignes, avaient compris de l’accord de gouvernement que celui-ci demanderait à une commission d’examiner les inconvénients et avantages d’une adhésion à l’UE, puis organiserait un référendum sur la reprise ou non des négociations. Oui, mais quand ? Pour Gunnar Bragi Sveinsson, interviewé le 18 août, il n’y aurait pas d’urgence ; il se pourrait même qu’une telle consultation n’ait pas lieu durant la législature ! En conséquence il annonce le licenciement des 26 traducteurs embauchés et formés en relation avec les négociations. Cette prise de position abrupte du ministre, membre du Parti du Progrès, a pour effet de révéler le malaise au Parti de l’Indépendance.

actualités islande
Ragnheidur Rikharsdottir ~ source visir.is

Ragnheiður Ríkharsðóttir, Présidente du groupe parlementaire de ce parti, ne mâche pas ses mots :

« je suis en total désaccord avec ce que dit le ministre des Affaires Etrangères »

Elle est appuyée par Þorsteinn Pálsson, ancien Premier Ministre et chef de file des pro-européens. Bjarni Benediktsson, président du parti, est embarrassé et doit reconnaître que l’accord de gouvernement ne fixe pas de délai. Mais dans un communiqué du 28 août, Gunnar Bragi tempère ses propos : « rien n’a été décidé, ni à propos de la rupture des négociations, ni sur les modalités de la décision ! ». Un sondage publié le 30 août indique que 53% des personnes ayant répondu souhaitent que la négociation aille à son terme contre 35% qui y sont hostiles. 11% se disent indécis. Cette indécision est en réalité bien plus élevée si l’on considère que 45% des personnes sondées ont refusé de répondre. Le souhait de poursuivre la négociation est plus fort chez les hommes (57% contre 50% chez les femmes), chez les habitants de Reykjavík (63%), et progresse avec le niveau d’études. Bien évidemment, l’opposition est plus marquée du coté des sympathisants des Parti du Progrès (61%) et de l’Indépendance (59%). Par contre 75% des sympathisants de la Gauche Verte souhaitent la poursuite des négociations.

L’intervention de l’Alþingi

Sur l’éventuelle intervention de l’Alþingi, les juristes sont partagés, mais, comme le fait remarquer l’un d’eux, le sujet est en tout état de cause trop important pour n’être pas abordé devant le parlement. C’est aussi ce que pense son président Einar Kristinn Guðfinnsson (Parti de l’Indépendance) : l’autorisation donnée en 2009 ne tombe pas du seul fait qu’est élue une nouvelle majorité. Désinvolture puis volte-face d’un ministre nouveau dans sa fonction ? Volonté de « garder un fer au feu » ? Nous avons vu en juin et juillet que dans ses contacts internationaux, auxquels Gunnar Bragi n’est pas toujours associé, le Premier Ministre Sigmundur Davíð n’a jamais manqué de valoriser la coopération de son pays avec l’UE… On comprend que celle-ci souhaite des clarifications !

Autre actualité politique

L’Alþingi et l’opinion

actualités islandeUne étude du Département des Sciences Sociales de l’Université met en évidence « ce que tout le monde sait hormis les députés » : les Islandais n’ont aucune sympathie pour leur parlement. Cette étude a été réalisée en mars et avril 2013, c’est-à-dire en pleine campagne électorale – ce qui n’était peut-être pas le meilleur moment ! -, et publiée en mai. Mais elle n’est connue du grand public qu’à l’occasion d’une conférence de presse organisée par le président de l’Alþingi. Elle nous dit que 76% des personnes interrogées n’ont pas confiance dans l’Alþingi, contre 14%. Einar Kristinn, lui-même député depuis 1991, se rassure : ce n’est pas, selon cette étude, l’institution qu’il préside qui est en question mais les élus et leur méthodes de travail et de communication, tant entre eux qu’avec les électeurs. Il promet des améliorations … comme ses prédécesseurs. Ce travail mériterait un meilleur sort car il renvoie aux manifestations de 2008, trop vite oubliées, et à la tentative de réforme constitutionnelle, alors même que certains des nouveaux dirigeants, par des prises de position volontiers arrogantes, confortent cette hostilité.

Réorganisation à gauche ?

S’appuyant peut-être sur les progrès de la Gauche Verte, Katrín Jakobsdóttir, sa présidente, propose une alliance des partis de gauche pour les élections locales prévues au printemps 2014. Árni Páll Árnason, Président de l’Alliance social-démocrate, ne repousse pas l’idée si elle permet d’associer plusieurs partis dans un mouvement social-démocrate. Guðmundur Steingrímsson (Avenir Radieux) décline l’offre pour ce qui concerne les élections à venir. A suivre.

Actualité économique

Elle est faite de bonnes nouvelles pour ce qui concerne le tourisme et les échanges extérieurs, et de pessimisme, tant d’observateurs étrangers que des Islandais eux-mêmes…

Le tourisme

Les touristes ont afflué, 123.500 arrivées à Keflavík en juillet 2013 (la version anglaise n’inclut pas les statistiques les plus récentes), + 10.2% par rapport à juillet 2012, 2.4 fois plus qu’en juillet 2003. Contrairement à ce qu’on pourrait croire en parcourant les rues de Reykjavík ou en consultant les statistiques d’interventions des secours, les Français ne sont pas les plus nombreux (10.123) mais leur venue a progressé cette année de 20.5%. L’impact économique du boom touristique est malaisé à mesurer mais on peut considérer que le tourisme est aujourd’hui la seconde activité après la pêche et les pêcheries. En 2013 les revenus fiscaux qui lui sont liés seront de l’ordre de 27 milliards d’Ikr (170 millions d’€). De plus chaque touriste a cette année dépensé 17% de plus qu’en 2012, soit 106.000 Ikr par personne.

actualités islande

Cet afflux pose problème pour ce qui concerne la préservation d’une nature fragile, c’est pourquoi Ragnheiður Elín Árnadóttir, Ministre du Commerce, souhaite instaurer une taxe permettant de financer cette préservation. Si l’idée est défendable, sa mise en oeuvre n’est pas évidente : s’agit-il de prélever la taxe sur chaque touriste arrivant en Islande, ou lors de la visite des sites les plus fréquentés, ce qui suppose de les clôturer et faire perdre leur identité à ces sites ?

Les échanges commerciaux

Pour ce qui concerne les produits, la valeur des exportations (20.5 milliards d’Ikr) au cours du premier semestre de 2013 est inférieure de 6.5% à son niveau de 2012. Ceci est du à la diminution des exportations de produits industriels (-9.1%), elle-même conséquence de la baisse des cours de l’aluminium. Sur la même période les importations ont elles aussi diminué (-5.6% à 16.1 milliards d’Ikr) du fait d’achats moins nombreux d’avions et de bateaux. Au total, pour ce premier semestre 2013, l’excédent commercial pour les produits est de 21.5 milliards FOB, à comparer à 25.9 milliards pour la même période de 2012. Par contre la balance des services enregistre des records notamment au second trimestre de 2013 en conséquence de l’afflux de touristes sur cette période et donc des transports. Pour le premier semestre, la balance atteint près de 20 milliards d’Ikr (exportations 178 milliards, importations 158 milliards) ce qui est le décuple du résultat de l’an passé ! L’excédent commercial total sera donc pour le premier semestre supérieur à 40 milliards d’Ikr, contre 28 milliards en 2012.

Pessimisme

actualités islandeLes observateurs pourtant sont pessimistes et il semble que ce pessimisme gagne les Islandais. Je ne retiendrai ici que pour l’anecdote un article paru dans CNN Money qui annonce l’explosion prochaine d’une bombe qui devrait entraîner toute l’économie européenne dans une nouvelle crise. Bien que truffé d’erreurs l’article est largement relayé par la presse de l’île, ce qui peut être l’indice d’une certaine inquiétude. Pour sa part le FMI confirme ses doutes devant les projets du gouvernement. Comme ce dernier il considère que le contrôle des changes est maintenant un obstacle au développement économique du pays, mais craint que les engagements électoraux pour ce qui concerne les dettes des ménages et la réduction des impôts ne viennent contrarier son démantèlement. L’indice des attentes des consommateurs établi selon un sondage Gallup chute lourdement en août à 66.3 contre 78.5 en juillet. Il est le plus faible enregistré depuis mars 2012. Lorsque, comme en mai et juin, l’indice dépasse 100, Gallup considère que les consommateurs passent à l’optimisme. Selon un autre indicateur, Gallup montre que les consommateurs,anticipent une détérioration de la situation économique sur les 6 mois à venir. La déception affecte particulièrement les milieux d’affaires. Par prudence la Banque Centrale maintient son taux directeur à 6%.

Relations extérieures

  • Participant à un séminaire des dirigeants des Pays Nordiques sur leur place dans l’Europe, organisé à Arendal (Norvège), Sigmundur Davíð Gunnlaugsson intervient le 12 août pour valoriser l’importance de la coopération nordique. Il a aussi eu des entretiens avec ses homologues nordiques,
  • Le conflit du maquereau entre l’UE et la Norvège d’une part, et d’autre part les Féroé et l’Islande, qui dure depuis près de trois ans, ne contribue pas à rendre l’UE sympathique aux Islandais. C’est ainsi que le représentant local de l’Union est convoqué le 22 août au Ministère islandais des Affaires Etrangère pour fournir des explications sur les mesures de rétorsion envisagées par Bruxelles, si l’Islande continue de refuser les quotas qui lui sont octroyés.

Et pendant ce temps la vie continue…

  • 07.08 – beaucoup d’inquiétudes à propos des sternes, qui ont presque disparu du sud et l’ouest de l’île,
  • 10.08 – Jón Gnarr, Maire de Reykjavík, et l’Ambassadeur des Etats –Unis, la main dans la main lors de la « Gleðiganga » (Gay Pride islandaise) : plus de 60000 personnes les accompagnaient,
  • 12.08 – les propriétaires de voiture ont payé 286 millions d’Ikr pour n’avoir pas présenté leur véhicule à l’inspection en temps voulu,
  • 17.08 – 14000 personnes sont allées à Hveragerði, à l’occasion de la Fête de la Glace (celle que l’on mange !) organisée par Kjörís ; elles ont dégusté les spécialités de ce fabricant, notamment la glace au requin,
  • 22.08 – il y aura 430.545 Islandais le 1er janvier 2060,
  • 30.08 – depuis 2008, le nombre d’accidents mortels de la circulation a diminué de 30% à Reykjavík et de 32% sur toute l’île. L’Islande est maintenant dans la moyenne des Pays Nordiques,
  • 30.08 – avis de tempête : les Islandais sont invité à attacher leurs trampolines et leur mobilier de jardin.
actualités islande
Jón Gnarr ~ source newsoficeland.com

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

ORG et son épouse

Les élections présidentielles en Islande au coeur de l’actualité d’avril

Actualité politique Après un exceptionnel emballement, qui me conduit à la rédaction d’un numéro spécial …

un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.