Accueil > A la une > Chère Islande, tu es chère !

Chère Islande, tu es chère !

Prenons l’exemple de Dorothée et Alexandre. Dorothée et Alexandre ont respectivement 25 et 28 ans. Dorothée et Alexandre ont récemment décidé de partir une semaine en Islande. Dorothée et Alexandre ont raison : c’est chouette l’Islande ! Le souci c’est que Dorothée et Alexandre sont un tantinet fauchés. Je veux dire qu’avec les indemnités de stage de Dorothée et la rémunération aléatoire de freelance d’Alexandre, seul le guide de voyage s’avère financièrement accessible. C’est que l’Islande est aussi belle qu’elle est chère. Et comme elle est très belle…
Par conséquent, trouver le moyen de faire des économies quand on envisage un séjour sur l’île c’est un peu comme parvenir à prononcer Eyjafjallajökull avec un chamallow dans la bouche. Pas simple. Déjà que sans chamallow… Alors pour tous les Dorothée et Alexandre de la planète, voici quelques pistes et conseils pour minimiser vos dépenses et apporter quelques éléments de réponse à la question « quel budget pour partir en Islande ? ».

Se rendre en Islande

À défaut d’être la moins onéreuse et en attendant que le don d’ubiquité soit tout à fait au point, la solution aérienne reste à ce jour la plus pratique pour traverser l’océan Atlantique. Les compagnies aériennes ne s’y sont d’ailleurs pas trompées. Elles savent bien que vous n’opterez pas pour le pédalo. WOW Air, SAS, Transavia, Icelandair… De nombreuses compagnies desservent l’île été comme hiver à des prix très variés. Pour gagner du temps et entamer votre quête de tarifs intéressants vous pourrez commencer par utiliser les avantages de Bravofly, histoire de vous dégoter un vol pas cher en un clic.

budget séjour islande

Dormir en Islande

L’Islande n’est pas la Grèce. Fort de cette affirmation qui prouve combien je maîtrise les spécificités climatiques insulaires au moins autant que j’affectionne les truismes, il me faut préciser que les récits extatiques de nuits passées sur l’île à la belle étoile sont encore très rares. Je ne doute pas que les économies réalisables eussent été substantielles, mais il en va ainsi sur l’île aux quelques 300 glaciers : fait frisquet là-haut !

Plusieurs pistes proposées par ordre croissant de prix sont envisageables pour réduire vos dépenses d’hébergement (hôtels mis à part) :

  • l’hébergement temporaire chez l’habitant (ou Couchsurfing) : bien que très économique, il n’offre toutefois pas toutes les conditions requises pour l’éventuelle nuit de noce de Dorothée et Alexandre; mais il est parfaitement adapté pour une personne seule qui n’a aucune aversion particulière pour les canapés,
  • le camping : à nouveau à la mode chez les islandais depuis la crise de 2008, il vous offrira des opportunités de rencontres riches en couleurs. Les prix varient d’un lieu à l’autre selon les conditions de confort, mais le concept n’en demeure pas moins abordable malgré une forte tendance à la hausse depuis que les touristes affluent chaque année plus nombreux. Renseignez-vous sur les périodes d’ouverture des quelques 170 sites existants : certains ouvrent d’avril à fin septembre dans le meilleur des cas, d’autres uniquement du 1er juin au 31 août,
  • l’auberge de jeunesse : dans la plupart de la trentaine d’auberges réparties tout autour de l’île, vous aurez le bonheur de partager la cuisine avec vos voisins, ainsi que votre salle de bain et pourrez donc procéder concomitamment à un examen comparatif des systèmes pileux internationaux. Les tarifs sont les mêmes d’une auberge l’autre; ils varient selon le nombre de couchages des chambres (comptez par exemple 85 euros pour la chambre double de Dorothée et Alexandre).
  • Guest-house, Farm holidays, Bed & breakfast : ils offrent des prestations assez comparables en terme d’hébergement à celles des auberges, à cette différence que le petit-déjeuner, les excursions… Peuvent vous être proposés.
    Si vous n’optez pas pour l’hôtel, pensez à emporter votre sac de couchage pour économiser la location des draps et couverture.

combien coute un séjour en Islande

Manger en Islande

Bon là, à moins que vous ne décidiez de jeûner durant votre séjour, il va falloir vous contenter des mixtures emballées de supermarchés, éventuellement des plats indigestes proposés par les Subway, KFC et consorts ou encore que vous envisagiez de faire vous-même votre popote. Parce que les bons restaurants en Islande (et Thor sait qu’il en existe !) ne sont pas à la portée de toutes les bourses en peau de mouton venues. En moyenne prévoir 25-30 euros par personne (hors vin) pour un établissement qui tient la route verglacée de l’organoleptie.

islande quel budget ?

Se déplacer en Islande

Patin à roulette et TGV exceptés, l’Islande propose à peu près tous les moyens de transport imaginables.

  • L’automobile occupe la première place du podium des prix. Difficile de trouver une location en dessous de 450/500 euros la semaine en pleine saison pour un modèle on ne peut plus basique dépourvu de la moindre option et avec lequel vous éviterez les routes F réservées aux 4×4. Enfin rassurez-vous quand même, ces véhicules économiques ont des roues !
  • Le réseau des bus est plutôt dense (voir bsi.is), y compris pour certaines parties de l’intérieure de l’île. Idéal pour les «back-packers» et les adeptes de vélocypède souhaitant souffler un peu.
  • Desservie par deux compagnies (Air Iceland et Eagle Air), l’île compte des dizaines de petits aérodromes qui facilitent grandement les déplacements et permettent de se rendre d’un bout à l’autre de l’Islande en moins d’une heure. Rien que pour la vue, l’option vaut le détour.
  • Enfin, une île peut-elle se passer d’exploiter son espace maritime ? Les ferries aussi circulent en Islande, rendant accessibles les sites alentours : Vestman, Flatey, Hrísey, Fjords de l’Ouest (par Stykkishólmur)…

Conclusion : si Dorothée et Alexandre se débrouillent bien, ils pourront s’offrir une semaine au paradis avec un budget minimum de 800/900 euros par personne (vol, hébergement basique, quelques déplacements en bus autour de l’île et alimentation succincte).

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Althingi

Élections législatives islandaises fixées à fin octobre

À quand les élections ? Telle a été la question de l’été, à laquelle la réponse …

2 comments

  1. Cher Mathias,

    merci pour votre commentaire, lequel s’avère bien plus utile que cet article si je vous ai bien compris 🙂

    Afin d’améliorer « concrètement » ce qui peut l’être, quelles sont les incohérences dont vous parlez ?

    Location auto : « difficile de trouver une location au-dessous de 450/500 euros la semaine » ne signifie pas impossible, mais sauf à citer toutes les exceptions (dont faircar et cheapjeep), il serait devenu compliqué de raisonner en terme de tendance; vous auriez pu faire la même remarque pour les hôtels, les restaurants…

    Cet article n’avait pas vocation à lister les innombrables possibilités existantes, mais à proposer une vue d’ensemble, une méthode d’approche, point de départ de recherches plus abouties. C’est un parti-pris qui n’a pas grand chose à voir avec le fait d’habiter ou non en Islande 😉

  2. Aucun bon plan, des indications pas toujours accompagnées de prix et des prix pas toujours cohérents avec ce qu’on a pu trouver par ailleurs. As quoi sert cette article ? Ou à qui ? L’idée est bonne. Mais concrêtement, il ne me servira pas. Histoire de ne pas finir sur le fait que je serais juste un français ralleur, je propose une suggestion : en parlant de voiture de location, il serait intéressant de parler de location de voiture d’occasion faircar.is ou cheapjeep.is, voire de location entre particuliers faircar.is. Et tac ! Le prix de la location est divisé par 2 par rapport au prix de l’article ! Heureusement que je n’habite pas en Islande pour le signaler. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.