Accueil > A la une > Actualité de novembre 2015 : l’Islande solidaire de Paris

Actualité de novembre 2015 : l’Islande solidaire de Paris

En Islande comme partout dans le monde les réactions sont très nombreuses aux horribles assassinats perpétrés le 13 novembre à Paris, et multiples les manifestations de solidarité officielles. Mais aussi personnelles : beaucoup d’Islandais sont venus à Paris pour étudier ou y célébrer un moment heureux de leur vie, certains y sont restés ; tous s’identifient à ces Parisiens de toutes origines aveuglements tués ou blessés alors qu’ils écoutaient de la musique ou étaient assis à une terrasse de café.

L’actualité politique

Très vite, à Reykjavík comme ailleurs, le discours opportuniste réapparaît car ces attentats donnent raison à tous, ceux qui croient à la coopération internationale malgré ses bugs, ceux qui préfèrent fermer portes et fenêtres… Celui enfin qui y voit une opportunité pour préparer sa candidature à un sixième mandat de Président !

visir
© Visir.is – 18 novembre 2015

Dans le gouvernement, tant Ólöf Nordal, Ministre de l’Intérieur et Vice Présidente et du Parti de l’Indépendance que Gunnar Bragi Sveinsson, Ministre des Affaires Étrangères et Vice-Président du Parti du Progrès, croient qu’il n’y a pas lieu de modifier la politique suivie depuis le début de la législature : coopération dans le cadre de la Convention de Schengen, dont l’Islande est signataire, et accueil généreux des migrants. Pour ce dernier « nous ne pouvons prétendre que cela n’arrivera pas ici […]. Mais nous ne devons pas tomber dans le piège de qualifier tous les réfugiés de terroristes. » De son coté Ólöf rappelle que « l’Islande fait partie du monde et nous devons prendre nos décisions en conséquence ; nous Islandais avons toujours voulu agir en coopération étroite avec d’autres pays, et ceci est spécialement important quand une menace est imminente ». Ce qui n’empêche pas de prendre un certains nombre de précautions. Les partis de l’opposition sont eux aussi sur cette ligne.

Mais le Président Ólafur Ragnar Grímsson s’inquiète : « la menace a des racines nouvelles, et elle emploie des méthodes que nous n’appréhendons pas toutes. Si l’on croit qu’il suffira d’être positifs à l’égard des sociétés multiculturelles et des immigrants, et que la menace disparaitra toute seule, il s’agit d’une très grave erreur » ; il ne verrait pas d‘un mauvais oeil une remise de question de l’adhésion de son pays à l’Espace Schengen. Posture présidentielle qui laisse présager une candidature à l’élection de juin 2016. Quelques jours plus tard il fait savoir qu’il est opposé à la proposition de l’Arabie Saoudite, portée par son ambassadeur, de participer au financement d’une mosquée à Reykjavík… Mais doit convenir qu’il n’a aucun pouvoir sur ces sujets.

sigmundur-davíð
© herdubreid.is

Le Premier Ministre Sigmundur Davíð Gunnlaugsson lui emboite le pas, pour qui les attentats de Paris ont montré l’inefficacité du dispositif Schengen. Retour du sommet de La Valette sur les migrants, il rapporte à la presse que les dirigeants européens sont en privé inquiets de l’arrivée de terroristes dans le flot des réfugiés mais n’osent pas en parler publiquement. Comme toujours l’exemple à suivre est pour lui celui du Royaume Uni de David Cameron, mais il n’est pas sur qu’il puisse vaincre les réticences des ministres cités plus haut.

Les migrants islandais

solde migratoire islandeLes événements de Paris viennent occulter une autre information tout à la fois politique, économique et sociale. Même s’il est redevenu positif depuis 2013, le solde migratoire masque une situation qui pose question : le solde migratoire des citoyens islandais reste négatif alors que le pays semble sorti de la crise. Ainsi en 2014, 3.400 sont partis, surtout des jeunes, alors que 2.640 sont revenus. Si le solde migratoire total reste positif, c’est que 4.348 étrangers se sont installés en Islande, quand 2.475 l’ont quittée.

Le phénomène n’est pas nouveau, comme le montre le graphique ci-contre du Bureau des Statistiques. Il suit les mêmes cycles que la conjoncture économique, mais n’est jamais positif même lorsque celle-ci redevient favorable comme en 2004 ou aujourd’hui.

Posons une loupe sur les dernières années :

tableau statistiques islande

En 2009 et 2010, ce ne sont pas seulement les Islandais qui migrent. Les activités qui emploient beaucoup d’étrangers, telles le bâtiment, sont durement touchées par la crise. 2013, et peut-être la fin de 2012, marquent un fort retournement, au point que le solde islandais est proche de 0. Celui de 2014 est il un accident ? On sait que le départ des médecins a contraint le gouvernement à un réajustement des salaires de l’ordre de 25%, qui a lui même entraîné un incendie social qui n’est pas complètement éteint !

Katrín Jakobsdóttir – © eyjan.pressan.is

Katrín Jakobsdóttir, Présidente de la Gauche Verte est la première à tirer la sonnette d'alarme. Certes étudier et travailler à l’étranger fait traditionnellement partie de la vie des Islandais, qui ainsi acquièrent ailleurs des compétences dont devrait profiter l’ensemble de leur communauté ; et il était normal que beaucoup, notamment des jeunes, ne reviennent pas au pays pendant la crise. Mais les mesures que le gouvernement de gauche (dont était Katrín…) avaient décidé pour faciliter leur réinstallation ont pour l’essentiel été annulées par son successeur. Or l’Islande a besoin des ces jeunes pour construire une société de connaissance, de liberté et de justice !

Le débat est lancé : pourquoi leurs études terminées un grand nombre de ces jeunes ne reviennent ils pas au pays alors qu’ils reconnaissent que la vie y est plus facile ? Les salaires peut-être, les conditions de vie (les deux derniers hivers ont été particulièrement durs et longs) aussi, mais surtout l’impossibilité de trouver sur place un emploi correspondant aux compétences et aux ambitions des intéressés. La spectaculaire résorption du chômage depuis la crise a surtout reposé sur la création d’emplois dans le tourisme, soit des emplois peu qualifiés, et les orientations économiques actuelles auront pour effet d’y joindre des emplois industriels.

Ásta Guðrún Helgadóttir
Ásta Guðrún Helgadóttir

À l’Alþingi, Ásta Guðrún Helgadóttir, députée Pirate, se joint à Katrín pour souhaiter une réflexion à ce propos. Mais le Premier Ministre Sigmundur Davíð ne voit pas où est le problème : on ne peut pas empêcher les jeunes de vouloir parcourir le monde. Ce que lisant, certains membres de la diaspora se déchainent sur Facebook. La question est évidemment ailleurs ; comment ne pas la rapprocher des intentions de vote en faveur des Pirates (près de 50% chez les jeunes) et des conflits sociaux du printemps ?

La situation économique

À voir le graphique ci-dessous, qui montre un pouvoir d’achat en progression de 7.9 % en un an, on comprend l’incompréhension de Sigmundur Davíð : pourquoi vouloir quitter ce pays pour des voisins européens dont les résultats économiques sont si mauvais comparés à ceux obtenus grâce à la politique suivie par son gouvernement ? Car, contrairement à toute attente après les concessions salariales faites depuis le printemps, la Banque Centrale parvient à contenir l’inflation en dessous de son objectif de 2.5%… Tout en laissant entendre que cela ne va pas durer, ce qui la conduit à majorer encore son taux de base à 5.75%.

tableau statistiques islande

Le chômage paraît stabilisé entre 3 et 4%. Pour ce qui concerne le commerce extérieur la balance des échanges de produits pour les 9 premiers mois de 2015 connaît le même léger déficit qu’en 2014 pour la même période soit 14.725 millions d'Ikr (1.8% des exportations) et ce déficit est le produit d’une très forte progression tant des exportations (11.8% à 480121 millions d’Ikr) que des importations (11.3% à 494.846 millions d’Ikr), ce qui montre à la fois le fort niveau d’activité et le bon maintien des exportations malgré une progression de 10% de l’Ikr par rapport à l’Euro au cours des 12 derniers mois. Les produits industriels représentent 53% des exportations, malgré la chute des cours de l’aluminium, et les produits de la pêche 42%. Grâce au tourisme, il est certain que la balance des services viendra plus que compenser le déficit cité plus haut. A noter toutefois qu’une étude de spécialistes hollandais montre que l’impact économique réel de cette activité est sensiblement surestimé (40% ?). Il est en effet très difficile d’évaluer la durée et les dépenses des touristes étrangers.

Actualité sociale

La chute des cours mondiaux de l’aluminium offre une transition vers le social. Alors que l’accord signé en octobre pour les employés du secteur public, notamment les infirmières, qui avaient rejeté les accords signés par leurs syndicats au printemps, est cette fois approuvé, voici que les

Rannveig Rist - © si.is
Rannveig Rist

salariés de l’usine de Straumsvík menacent de faire grève à leur tour. L’enjeu est d’importance : Straumsvík, à Hafnarfjörður près de Reykjavík, est la première fonderie d’aluminium construite en Islande. Filiale de Rio Tinto, elle produit aujourd’hui environ 190.000 tonnes d’aluminium et emploie 450 salariés. Sa directrice générale, Rannveig Rist, est inflexible. Compte tenu de la chute des cours de l'aluminium, l’entreprise produit à perte ; si la fonderie est arrêtée, il n’est pas sur que Rio Tinto, qui vient de fermer quatre usines dans le monde, accepte son redémarrage ! Ce serait évidemment catastrophique pour l’économie islandaise et particulièrement Hafnarfjörður et ses environs. La grève est prévue pour le 2 décembre, les négociations paraissent très difficiles : qui cèdera ?

COP 21 : l’Islande et son environnement

Sigrún Magnúsdóttir – © evropan.is

Le Président Ólafur Ragnar, le Premier Ministre Sigmundur Davíð et plusieurs membres de son gouvernement seront présents à Paris à l’occasion de la COP 21. Ils ne viendront pas les mains vides. Le gouvernement islandais s’est en effet engagé à s’associer à l’objectif de 40% de réduction des gaz à effet de serre de l’Union Européenne. Seize axes d’action sont identifiés groupés en cinq catégories :

  1. développement de la sylviculture et retour à la nature des terres non cultivées,
  2. développement de la voiture électrique,
  3. aides à l’agriculture et à la pêche pour réduire la pollution générée par ces activités,
  4. développement et valorisation de l’expertise islandaise sur la géothermie,
  5. adaptation aux changements climatiques.

Ce plan est présenté le 27 novembre lors d’une grande conférence de presse.

Peut il contrer l’impact de l’intervention de Björk, associée à Andri Snær Magnússon, auteur du brûlot « Dreamland » et animateur de Protect the Park ? Tous deux dénoncent les projets du gouvernement de construire plusieurs barrages dans le centre de l’Islande et border la fameuse piste Sprengisandur d’un réseau à haute tension. Ils proposent que toute cette région devienne un parc national et en appellent au monde entier !

Actualité culturelle

Du 2 au 6 novembre a eu lieu la 16ème édition du Festival Airwaves, toujours plus grand, plus international et plus fou.

Le film « Hrútar » de Grímur Hákonarson continue sa moisson de prix, à Minsk, Thessalonique et en Hollande. Il porte ainsi à 18 le nombre de distinctions reçues depuis le Prix « Un certain Regard » du dernier Festival de Cannes ; quand donc sera-t-il diffusé en France ?

Autre prix, obtenu cette fois en France, celui du meilleur roman étranger pour « D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds », de Jón Kalman Stefánsson, traduit par Eric Boury, (Gallimard). Pas une surprise tant Jón Kalman est maintenant un écrivain mondialement reconnu…

Mais pendant ce temps la vie continue

09-11 – l’inondation de Skaftá coûtera plusieurs centaines de millions d’Ikr selon Sandra Brá Jóhannsdòttir, maire de ce territoire. Les terres d’une dizaine de fermes ont été endommagées, et la route qui longeait la vallée a complètement disparu,

12-11 – 15.662 voitures ont été immatriculées depuis le 1er janvier dont 40% destinées à la location,

18-11 – voici à quoi pourrait ressembler la mosquée de Reykjavík dessinée par Gunnlaugur Stefán Pálsson og Pia Bickmann,mosquée islande

21-11 – Björk encore, qualifiée par ma source de un des Islandais les plus célèbres de tous les temps : elle a eu 50 ans,

28-11 – les « Anonymes » prennent le contrôle des sites web d’information du gouvernement pour protester contre la chasse à la baleine. Le chroniqueur a heureusement d’autres sources !

29-11 – au concours de l’homme le plus fort d’Europe, en Suède, Hafþór Júlíus Björnsson (Games of Thrones) expédie un tonneau de bière de 15 kg au dessus de 7 mètres ; entraînement pour le concours mondial dit-il !

Sélection iconographique effectuée sous l’entière responsabilité de la rédaction de Vivre en Islande.
© Image à la Une : romanG @romeng

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

photographie islande

L’Islande vue par… Justine qui l’a photographié !

Janvier 2015, je boucle ma valise et monte dans un avion quiatterrira quelques heures plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.