Accueil > Bjorg

Bjorg

Froid aux mains, chaud au coeur

Vivre en Islande, à côté d‘une éruption

vivre en islande

Finalement, cela fut Holuhraun (voilà un nom que les Français vont adorer prononcer) qui a rompu le silence. Depuis plus d‘un mois déjà, la lave gicle de sa gorge et couvre désormais une surface de plus de 48 km2 . Et ne semble pas prête à s‘arrêter. Cependant, rassurez-vous, ces semaines passées à s‘entraîner à prononcer Bárdarbunga ne resteront peut-être pas vaines. Plus le temps passe, plus la caldera de Bárdarbunga baisse et la probalitié d‘une éruption sous glacier monte… Cela ne sera pas une mince affaire: misons sur une irruption bien plus impressionnante que celle d’ Holuhraun. …

Lire plus

Le silence rompu… par Bárdarbunga*

bardarbunga

Ca y est, vous maitrisez déjà la prononciation de ce volcan islandais qui menace depuis plusieurs jours maintenant d’entrer en éruption ? Nous ne sommes pas prêts d’oublier les tentatives disons courageuses des journalistes de prononcer Eyjafjallajökull, un désormais célèbre volcan islandais. Depuis une semaine environ, donc, il y a une activité sismique importante à Bárdarbunga sous le glacier Vatnajökull. Étroitement surveillé par les scientifiques, les autorités et le peuple islandais, les mesures sont de plus en plus importantes, les dernières en date étant de fermer une grande partie au nord-est du glacier par précaution. Les sentiments …

Lire plus

Désir

Ma tête me joue des tours parfois. Elle arrive à me convaincre de toute sorte de choses invraisemblables, comme les rêves, les projets, les envies, les craintes et le désir. Nous connaissons tous ces envies artificielles que la société de consommation nous inspire, je ne parle pas forcément de celles là, et c‘est une lutte continuelle de ne pas se laisser tenter par les derniers « must-have » du marché. J‘en suis devenue particulièrement consciente depuis que ma fille est entrée en adolescence, c’est tout bonnement scandaleux à quel point les jeunes filles/femmes sont assommées de messages …

Lire plus

Un été éternel en Islande

Nous sommes le 21 juin, c’est le solstice d‘été. Comme la situation géographique de l’Islande le veut, il fait jour quasiment 24 heures sur 24. De ce fait, nous nous convainquons que dormir est une perte de temps, absolument pas une nécessité. L‘âme rajeunit, se ressource. J‘ai passé les derniers jours en compagnie de mes amis du lycée. Cela faisait vingt-cinq ans le 17 juin dernier qu’on avait quitté l‘un des plus anciens lycées de l’île, Menntaskólinn á Akureyri, dans le nord. Un lycée respectueux des traditions, notamment celle de la remise des diplômes le …

Lire plus

Merci Kolla !

L’autre jour, j’étais au supermarché. Un supermarché par ici est également un point de rencontre : on se croise, on échange les nouvelles, on parle de la météo, des candidats aux élections municipales à la fin de mois, de notre joie de constater que les journées s‘allongent, et j’en passe. J’étais donc au supermarché. En allant vers la sortie, j’ai croisé Kolla, une voisine de ma famille de longue date. Elle a des yeux incroyables : grands et chaleureux, noirs et profonds. Je lui souris, on se dit bonjour et nos routes se séparent. Et …

Lire plus

Joyeux été en Islande !

Une fois n’est pas coutume, pour le premier jour de l’été en Islande la météo semble légèrement dans le ton de la saison. Il ne neige pas, il n’y a ni averses, ni grêlons, même pas une tempête de vent pour emporter des toitures et autres choses promptes à s’envoler. Voyez-vous, le premier jour de l’été en Islande est le premier jour de « Harpa », le premier des six mois de l’été selon le vieux calendrier nordique. Il tombe toujours un jeudi, le premier qui suit le 18 avril. C’est également une journée rouge, donc une journée de …

Lire plus

In memoriam

L’autre jour, je suis allée avec ma mère saluer la mémoire d‘un des anciens du village, Sali. L’église était remplie de visages familiers, ceux de toute une vie. J’étais surprise de constater à quel point j’étais émue en écoutant la pasteure raconter la vie de Sali et de sa femme Rosa. Peut-être parce que cela me rappelait les funérailles de mon père, il y a tout juste 18 mois. Mes parents, tout comme Sali et Rosa, furent parmi les premiers habitants du village. Ils avaient parié sur un avenir pour eux et leurs familles à …

Lire plus

Une richesse fluide et transparente

A l’époque où j’étais étudiante, je travaillais comme guide pour touristes, histoire de me faire un peu d’argent. Lors de mes premiers circuits, je fus surprise de voir à quel point mes compagnons de route étaient épris de l’eau de mon pays. Cette eau omniprésente que les Islandais ne remarquent plus guère, tant elle fait partie du paysage. Et pourtant, c’est une richesse comme aucune autre, parfois fluide et transparente, parfois puissante et vaseuse, tantôt claire et froide, tantôt chaude et sulfureuse, et aussi bleuâtre et bénéfique. Côté quantité d’eau, en Islande, il y a ce …

Lire plus

Maður er manns gaman *

L’un des avantages de la vie à l’intérieur d’une petite communauté, c’est qu’on est plus que jamais maître de son propre bonheur. Les divertissements y sont bien plus rares que dans une mégapole où règne l’embarras de choix de concerts, pièces de théâtre, expositions, conférences… Pour certains, il est sans doute difficile de comprendre pourquoi c’est un avantage de vivre dans un endroit où ce choix est nettement moindre. Quelque part, c’est une attitude à adopter, une manière de voir la réalité sous un angle positif. Mais pas seulement. Dans une petite communauté, on passe …

Lire plus

Dans les bras des siècles

nouvel an islande

Encore une fin d’année. Encore un nouvel an qui démarre. Comme toujours, cette étape inévitable me laisse un peu perplexe, un peu confuse, un peu triste. Je suis de genre à verser une larme lorsque j‘entends ces mots traditionnellement chantés en Islande : Nú árið er liðið í aldanna skaut og aldrei það kemur til baka (grosso modo : « cette année est passée dans les bras des siècles et ne reviendra jamais »). Même toute petite, je répugnais à sortir à minuit pour fêter la nouvelle année à la façon de mes compatriotes : envoyer des feux d’artifices en l‘air comme si notre …

Lire plus