Accueil > L'Islande, vue d'ici > Points de vue sur l'Actu > ça s’est passé le mois dernier (page 4)

ça s’est passé le mois dernier

Les chroniques mensuelles du politologue Michel Sallé.

Islande : ça s’est passé en août

L’Islande et l’Union Européenne Faute peut-être d’autre événement marquant en ce mois d’août 2013, c’est un bien intéressant paradoxe que nous offre l’actualité islandaise : depuis que le gouvernement de Sigmundur Davíð a annoncé sa décision de rompre (ou est-ce suspendre ?) les négociations avec l’Union Européenne, il n’est plus question que de celles-ci ! C’est d’abord l’IAP qui fait l’actualité (IPA en islandais !). Que recouvre ce trigramme que le Premier Ministre et son Ministre des Finances semblent découvrir ? L’«Instrument d’Aide à la Préaccession» est un programme d’aide à l’adhésion à l’UE, auquel …

Lire plus

ça s’est passé en juillet

Dorrit Moussaïev

Les premiers pas du gouvernement «  »… l’expression est sur toutes les lèvres, et le suspense insupportable : Sigmundur Davíð Gunnlaugsson, nouveau Premier Ministre, pourra-t-il tenir sa promesse de réduire de 20% la dette des ménages ? Tous l’espèrent, de moins en moins le croient. D’où ce résultat paradoxal : bien qu’une majorité d’électeurs semble satisfaite des débuts de Sigmundur Davíð, le Parti du Progrès aurait cinq députés de moins si les élections avaient lieu en juillet ! Car Sigmundur Davíð ne ménage pas sa peine ; il consulte, créée des groupes de travail, fait …

Lire plus

ça s’est passé en mai

Dans le vent et montrant ses muscles le nouveau gouvernement islandais (1) ? C’est en tout cas l’impression que voudrait donner la photo retenue pour la première page de son site web, juste à coté de l’accord signé par les deux partis. Il est bien sur trop tôt pour apporter une réponse à cette question ; il faut laisser à ces ministres, tous nouveaux dans de telles responsabilités, le temps de s’installer. Pourtant on voit déjà certaines urgences l’être moins : rien ne sera décidé cet été sur la réduction des dettes des ménages, nous …

Lire plus

ça s’est passé en avril

islande bananes panama

Le 27 avril, les Islandais ont voté, et les résultats, s’ils sont conformes aux prévisions, surprennent plus d’un commentateur étranger. Aftenposten (Norvège) résume brutalement cette surprise : « les Islandais donnent une seconde chance aux partis qui les ont conduits à la faillite ». Voyons d’abord ces résultats : A quoi il convient d’ajouter que les partis qui n’ont pas franchi la barre des 5% ont recueilli ensemble 11.7% des suffrages exprimés. Autre constat important : l’abstention a atteint 18.6%, du jamais vu en Islande (2009 = 14.9%), avec à Reykjavik un taux supérieur à …

Lire plus

ça s’est passé en mars

Nous voici à moins d’un mois des élections législatives, prévues le 27 avril. Avec une inconnue inattendue : qui gagnera du Parti de l’Indépendance donné jusqu’à présent largement vainqueur, ou du Parti de Progrès, considéré jusque dans ces chroniques comme incapable de dépasser 15% des suffrages, et qui maintenant dépasse le précédent ? Autre particularité, plus anecdotique mais non dénuée de signification : vingt (20 !) partis ont déposé des listes, ou vont le faire. Enfin, l’actuel Althingi va se séparer avec un nombre élevé de textes dont il n’est pas venu à bout, et …

Lire plus

ça s’est passé en février

Pris par des contraintes imprévues, j’avais axé ma chronique de janvier 2013 sur le jugement Icesave et ses conséquences, et mis de côté certaines informations économiques. Il faut donc y revenir, d’autant que le rapport de « préaccession » à l’Union Européenne préparé par le Ministère des Finances fournit une excellente base d’information. Il faut aussi revenir sur les conséquences politiques du jugement Icesave car ce dernier semble provoquer un véritable séisme en propulsant à moins de deux mois des élections le Parti du Progrès à un niveau inattendu. Enfin, cette Chronique islandaise doit se …

Lire plus

ça s’est passé en janvier

Icesave (suite et fin ?) « Et maintenant faisons la fête !» a dit Össur Skarphéðinsson, Ministre des Affaires Etrangères ; et effectivement il ne pouvait y avoir de meilleure réaction au jugement du 28 janvier 2013 de la Haute Cour de l’AELE, inattendu autant qu’attendu : Le jugement est complexe, et le chroniqueur espère que ses lecteurs lui pardonneront de ne pas en avoir fait d’exégèse. A la base il y a l’affirmation que, même si les clients des banques doivent être protégés en cas de défaillance, on ne peut exiger d’un Etat qu’il …

Lire plus

ça s’est passé en décembre

Sans leur ressembler totalement, ces chroniques de décembre seront comparables pour leur plan à celles de novembre : actualité politique faite de constitution et de primaires, actualité économique avec de bons indicateurs et des questions pour l’avenir. Et voici une nouveauté : aux 13 Pères Noël viendrait s’ajouter un quatorzième : le pétrole ! Sympathique ce Père Noël ? ou comme les autres un peu voleur et menteur ? L’avenir le dira. Et puis il nous faudra comme toute l’Islande suivre les folles pérégrinations de Matthías Máni, évadé de la prison Litla Hraun, armé et …

Lire plus

ça s’est passé en novembre

La chronique d’octobre 2012 était largement consacrée au référendum sur la réforme constitutionnelle ; il en sera peu question ici, non que la réforme soit enterrée, mais parce qu’il semble préférable d’attendre le texte soumis au vote de l’Althingi. Et d’ailleurs, l’opinion semble plus tournée vers les primaires préparatoires aux élections législatives du printemps 2013, qui elles non plus ne sont pas terminées mais livrent déjà des informations intéressantes. Pour ce qui concerne l’économie, les statistiques du mois, comme les précédentes, confirment la sortie de crise, mais divers rapports obligent à regarder au-delà de l’immédiat …

Lire plus

ça s’est passé en octobre

Source : http://stjornlagarad.is/ Revenons sur la réforme de la constitution (1). L’auteur de cette chronique n’avait pas caché son scepticisme sur l’issue du référendum, non sur le résultat car on savait que se déplaceraient surtout ceux qui sont favorables à la réforme, mais sur la participation : scrutin compliqué, hostilité du Parti de l’Indépendance, faible zèle des partis au gouvernement… Surprise : près de 50% des électeurs inscrits se rendent aux urnes ce samedi 20 octobre ; et 2/3 d’entre eux se prononcent en faveur des propositions de la Commission. Rappelons toutefois que ce référendum …

Lire plus