Accueil > A vivre > Tour d’Islande (2)

Tour d’Islande (2)

Tour d’Islande 1

Nous disposons d’une grosse semaine pour faire le tour de l’île. C’est peu. Si bien qu’il me faut concilier impératifs kilométriques, pauses pipi, découvertes locales et choix d’un point de chute nocturne digne d’intérêt. Ça fait pas mal beaucoup.

En dépit de nombreuses haltes effectuées durant ce tour d’Islande, je résumerais en disant qu’ayant sous-estimé le temps consacré aux déplacements, nous aurons manqué un grand nombre de sites que j’envisageais de découvrir et admiré souvent les multiples paysages qui défilaient depuis l’habitacle de l’automobile.

Moins passionnant qu’une balade à petons, mais mieux que rien du tout.

Tour IslandeEntre Vik et Höfn, notre objectif de la journée, nous ne verrons ainsi qu’un bout de Skaftafell (le célèbre parc rattaché à celui du Vatnajökull) et les petits icebergs de Jökulsarlon.

Malgré les nombreux commentaires dithyrambiques lus ici ou là, le premier ne m’a pas véritablement enthousiasmé ; mais la multitude de visiteurs présents ce jour-là et le parcours parfaitement balisé permettant d’y accéder y étaient sans doute pour beaucoup. Parking, restaurant, bureau d’informations, échoppes pour touristes… ne manquait qu’un petit train effectuant le trajet jusqu’au glacier pour compléter le tableau.
Le second n’était pas vraiment moins fréquenté, mais très nettement plus impressionnant. La palette des couleurs représentée surtout vaut le détour. Les nuances de gris, du plus clair au plus foncé, de bleu, du cyan au turquoise, de bistre, de bronze et de blanc, offrent une composition chromatique étonnante et inédite.
Et l’immense plage noire qui jouxte le lac, jonchée de blocs de glace rejetés par l’océan telles des baleines de verre échouées et scintillantes, m’ait apparu comme le plus polaire des sites qu’il m’a été donné d’observer ici. En définitive, je regrette de ne pas être arrivé à l’aube, pour goûter le silence et la solitude de ce véritable bout du monde.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Agir pour la protection de la nature islandaise (fin)

La partie 1 est ici ! La partie 2 est là ! Comme promis, pour …

5 comments

  1. hello l’islandais. tiens, voir des paysages à travers les vitres d’un véhicule. Cela me rappelle un voyage que j’avais fait il y a longtemps en camping car jusqu’au cap Nord (Norvège). Impressionnant toutes ces photos, une petite envie effectivement d’aller grossir le lot des touristes. J’espère que les touristes sont conscients des paysages qu’ils traversent et qu’ils ne jouent pas les touristes primaires. Bises helvétiques.

    Dites donc, vous ne venez plus en Suisse? :-))

  2. C’est superbe. Merci pour cette visite.

  3. Salut l’Ami Islandais

    Un monde à part… Tes photos sont superbes et donnent envie de aller grossir les contingents de touristes 😉

    ps: elle etait bonne l’huile de foie de morue ? :))

  4. Des lieux magiques, aussi en hiver… gare au vent chargé de sable noir quand il fait sec, rien de tel pour éradiquer toute trace de peinture sur la carosserie.
    Gangi ykkur vel og bestu kveðjur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.