Ado-rable !

« L’adolescence est une phase de la vie humaine, de transition entre l’enfance et l’âge adulte. »

N’ayant pas de dictionnaire sous la main, et cherchant désespérément des réponses à mes questions, voici l’explication que j’ai trouvée sur Wikipédia. En fait de transition, ce changement-là m’apparaît à moi comme un espace inter sidéral, un no man’s land stratosphérique, dans lequel je flotte, indécis et malhabile, tel un astronaute en apesanteur. Pas si simple de se positionner durant la transition en question, pour comprendre les réactions de cette étrange créature en gestation. Car ce changement, qui s’inscrit entre le souvenir de la petite fille vive et charmante et la perspective d’une adulte heureuse et accomplie, ne ressemble-t-il pas davantage à une sorte de mutation génétique ? Je pose juste la question. Parce qu’il faudrait m’expliquer ce qu’il y a de commun entre ces deux stades opposés et l’ermite misanthrope dont nous avons hérité ?

louise

« L’adolescence démarre vers 11 ans en France. »

Ah ?

La nôtre n’aura commencé sa métamorphose que vers 13 ans. Un décalage probablement dû aux températures locales, qui auront ralenties son cycle hormonal et différées les rudes changements attendus. Deux années de gagnées.
« Cette phase est marquée par des changements (…) affectifs (modification de la vie relationnelle) (…) et psychiques (recherche identitaire, acquisition progressive de l’autonomie). »
C’est pas faux.
La vie relationnelle de notre ado a effectivement subi des modifications. Elle s’articule désormais autour du monde clos de ses envies, besoins, désirs, attentes, caprices, états d’âme… et j’en oublie sans doute. A l’instar du héros de Minority report qui déplace des fragments d’images sur un écran géant, l’adolescent façonne sa galaxie et son mode de fonctionnement sur l’autel de ses exigences. Pour pénétrer la planète Adolescence et espérer converser avec son unique habitante, une disposition avérée pour la « oui attitude » est un préalable nécessaire, mais pas toujours suffisant. Car il ne faut tout de même pas prendre l’adolescent pour un idiot : s’il perçoit l’ébauche d’un sourire dubitatif sur vos lèvres lorsqu’il vous dit que ce petit bouton, là, sur son front, le défigure littéralement, alors c’est foutu. On ferme. No trepassing. Expulsion immédiate. Quand il s’agit de lui, l’ado manque singulièrement de recul.

Et puis, il faudrait aussi m’expliquer comment entrer en contact avec ce mutant grognon, qui manifeste une opposition quasi systématique à toute forme de contrainte avec une économie inédite de pronoms personnels ?

« Chérie, as-tu mis la table ? »
« Chier ! »
« Ma puce, pourrais-tu vider la machine à laver ? »
« Marre ! »
« Mon ange, te voir sourire de temps à autre nous ferait plaisir à tous. »
« M’en fous ! »

Certains verraient dans ces échanges abrupts le signe d’une « poussée hormonale » hors du commun, ayant entraîné un déséquilibre inhabituel qu’il convient d’enrayer au plus vite.
Moi pas.
Je reste toujours positif.
D’abord, ce comportement au demeurant étonnant, révèle au contraire un rare esprit de synthèse et de concision. Peut-être même est-il la preuve d’une certaine élégance. « Fait chier » eut pu passer pour de la vulgarité. Tandis que ce « Chier ! » là, ambigu et monosyllabique, n’est pas dépourvu de panache, si ?

Si.

louise2Ajoutons que semblable aversion pour les machines à laver, révèle une indéniable capacité à s’extraire du monde environnant et de ses contraintes matérielles, pour atteindre, avec une rare maturité, le stade envié d’un bonheur proche de la perfection. Même s’il n’est pas partagé. Enfin, en se ré appropriant le concept de l’onomatopée pour nous délivrer un message qui ne s’encombre pas de vaines constructions syntaxiques, dans le but louable d’aller à l’essentiel, notre ado ne démontre-t-elle pas une imagination et une franchise exceptionnelles ? Je vous le demande ?

En revanche, je vois moins en quoi cette nouvelle forme de communication s’apparente à une « acquisition progressive de l’autonomie ». C’est ce que nous dit encore la Libre encyclopédie. Car il faut bien l’admettre, si l’autonomie peut se définir comme une aptitude à agir et à penser par soi-même, notre adolescent à nous me semble être davantage dans un cycle régressif qui empêche toute forme d’auto prise en charge, que dans une quelconque autonomie qui progresse. En dépit de ses efforts quotidiens pour nous suggérer le contraire, notre fille ne fait preuve d’une totale autonomie que pour allumer son ordinateur, se poser sur un lit avec l’énergie d’un gastéropode tétraplégique, et envoyer des Points Cool et des Ondes Positives sur Facebook à longueur de journée. Il va falloir que j’essaie, parce que question décontraction, notre fille a atteint des sommets de « coolitude ».

Mais je ne me plains pas. Je sais bien qu’étant un adulte imparfait, je ne puis être un papa exemplaire ; j’ai donc assurément ma part de responsabilité dans cette transition chaotique. Pas facile de se lancer quotidiennement dans une tirade philosophique pour justifier avec enthousiasme les raisons pour lesquelles il est essentiel que notre ado accepte de vider un lave-vaisselle. Et puis, avant de s’envoler gaiement vers son destin coloré, le papillon n’est-il pas d’abord une sinistre chrysalide suspendue mollement sur une branche ?

L’intelligence et la sensibilité de notre adorable adolescente finiront bien par prendre le dessus. J’en suis convaincu.

louise

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

saison touristique en Islande

Saison touristique en Islande ? Quelle saison touristique ?

Il n’y a plus de saison touristique en Islande, ma bonne dame. Dans ce beau …

11 comments

  1. Peut-être Cécile. Mais en ce qui me concerne, des souvenirs que je préfère oublier !
    Et puis, il y a trente ans, semblable nonchalance m’eut valu quelques paires de gifles.
    Autres temps, autres mœurs 🙂

  2. Parfois, souvent , toujours même, face aux gesticulations désarticulées et désarmantes de ces magnifiques chrysallides, suffit juste de se remémorer l’ado qu’on a été!
    Joli papier, Lislandais, Bravo ! *_*

  3. Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.

  4. Non Babzy, cela dit, elle se rend régulièrement sur ce blog ! j’attends donc le retour de bâton. Avec une assiette sur la tête en guise de casque !

  5. Bonne idée Njall les assiettes en plastique, mais pas top écolo !

  6. Pour être ado moi-même, cet article m’a laissé sur le visage un grand sourire plusieurs minutes (d’affilée !), et oui, un ado PEUT sourire.

    Quel ado peut ne pas s’etre reconnu dans le presque monologue sur les taches ménagères ou à propos de son sourire si radieux.

    Une solution pour le lave-vaiselle, offrez lui assiettes et couverts en plastique pour son anniversaire, et voila !

  7. As -tu fais lire cet aricle à ton ado préféréé ?

  8. cet article est un vrai petit bijou, ciselé avec précision et beaucoup d’amour… que dire des clichés ? on la devine ravissante…

    pour l’éducation, et notamment le lave vaisselle (qu’ils sont un peu trop petits à vider ici), pourquoi, une fois ces illustres conversations stériles sur le sujet abordées, ne pas conserver une assiette du repas précédent de la belle et lui proposer de manger dedans ? peut-être envisagerait-elle de réviser son point de vue… (ou le fils de Cécile, au choix)

    quant aux tâches à gérer parce qu’en communauté, c’est pareil ici : du haut de leur 8, 5 et 3 ans, ils participent « parce que l’on vit tous ensemble, donc, ce n’est pas toujours à la même personne de faire les choses »…

  9. Merci Eric pour cet EXCELLENT article.

  10. Très chère Vio, alias Cécile, ou l’inverse,

    Entièrement d’accord avec vous : pourquoi faut-il vider les lave-vaisselles ?
    La question méritait d’être posée. Voire même pourquoi laver la vaisselle, pourquoi manger avec des couverts, et puis finalement pourquoi manger ?
    Tout ça pour salir une assiette qu’il faudra laver dans le lave vaisselle, qu’il faudra vider.
    Putain de monde asservissant, diraient nos ados respectifs !

    Une partie de la réponse réside peut-être dans le caractère obligatoire ou non de l’action envisagée.
    S’il ne « faut » plus, mais si JE le veux, l’enjeu m’apparaît sensiblement différent. Et la corvée imposée devient (presque) un choix de vie.
    J’exècre bouffer dans une assiette ayant conservé les traces parfumées et colorées de mon dernier repas, donc je la mets dans le lave vaisselle, que je vide pour utiliser à nouveau mon assiette et manger à nouveau.

    Quant à savoir si l’ado qui s’interroge sur l’utilité de vider un lave vaisselle, pose une « vraie question », là, j’avoue, j’ai un doute.
    Moins sur la capacité des ados à nous amener à nous poser les vraies questions (quoique), que sur le lien pouvant exister entre une « vraie question » et la question dont il est question (pourquoi faut-il vider un lave vaisselle ?).

    Concernant l’éducation enfin, je résumerais la difficulté en disant qu’il s’agit à la fois de veiller à ce que l’ado respecte les règles de vie commune qui lui sont imposées et en même temps l’accompagner dans l’accomplissement de ses « désirs » (si comme vous le soulignez, ils n’ont pas pour finalité la fabrication en série de bombes à neutrons).

    Quant à la question du lave-vaisselle à vider, je vous laisse deviner…

  11. Et d’abord, pourquoi faut-il vider les lave-vaisselle ? Les ados ne seraient-ils pas là aussi pour nous amener à nous (re)poser les vraies questions ?
    Facile, je sais, mais je pratique l’ado-gastéropode-facebooké, version masculine, et après des semaines de lutte, on en vient à un questionnement décalé : « éduquer » un ado, n’est-ce pas avant tout nous interdire de coller sur lui nos propres désirs mais au contraire l’amener à aller vers ses désirs profonds à lui (dans la mesure bien entendu où ces désirs ne sont pas délétères, ce qui est encore autre chose).
    Oui, oui, je sais : mais qui donc vide le lave-vaisselle dans cette histoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.