Accueil > A vivre > Un dimanche ordinaire à Reykjavik

Un dimanche ordinaire à Reykjavik

Marcher. Un pied devant l’autre, c’est ça. Sans forcer. Aucun son, sinon le bruit de nos pas sur le sol qui font rouler quelques pierres mais n’amassent pas mousse. Et puis le souffle de mon souffle qui s’emballe. Je monte, c’est normal. Le sommet se rapproche lentement. Tandis que la ville s’éloigne. Il est midi. L’air est pur. Et frais. De l’oxygène brut qui se raréfie à mesure que je grimpe. Profiter du jour. Emmagasiner la tiédeur du soleil. Dans moins de cinq heures, il ira voir ailleurs. Une pause. Le bout de camembert made in Normandie qui m’est offert parfume délicatement mon palais. Ca dérangera personne. S’allonger sur la mousse. Fermer les yeux. Ne pas penser. Ne pas rêver. Laisser faire la brise Atlantique. Nouveau départ. Encore quelques mètres. Et redescendre.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Agir pour la protection de la nature islandaise (fin)

La partie 1 est ici ! La partie 2 est là ! Comme promis, pour …

8 comments

  1. Malyss seriez-vous un peu poétesse ?

    Je confirme Plume : très agréable !

    Il faut donc que je découvre la région de vos escapades Nathalie !

    « Cochon qui s’en dédit » Bonjourpier 🙂

  2. Vos photos de la nature islandaise inspirent la tranquilité et me permette de rêvasser. Je vois que vous aimez le fromage si je retourne en Islande en 2112, je vous promets un morceau du Frère Jacques de l’Abbey de Saint Benoit du lac du Québec.

  3. Nos dimanches respectifs en randonnée ont en commun des paysages émouvants de splendeur. Merci de nous avoir fait partager cette belle aventure. J’y suis très sensible.

  4. Ces paysages sont magnifiques ! Une ballade dominicale très agréable visiblement…

  5. Regardant les images, je me souviens de la qualité extraordinaire du silence.Juste les herbes qui murmurent sous la brise..Chaque visite sur ce blog est decidement un enchantement!

    PS: plongée dans « le 7ème fils »( Arni Thorarinsson) [ il y a longtemps que j’ai fini tous les Indridason..que je veux relire avec une carte maintenant que je connais les lieux]
    je retrouve les mêmes analyses que les votres sur la situation du pays, derrière la beauté sauvage, il y a un monde bien moins pur…

  6. Merci Roger. Faute corrigée. Pour la peine, je serai privé de Camembert pendant 15 jours.

    Chère Céline, vous avez parfaitement compris l’esprit du billet 🙂

  7. une belle journée ordinaire… simple, nature… ca fait du bien. Y a juste une faute de grammaire, le camenbert qui m’est offert…. mais c’est pas grave….

  8. Merci pour les images de ce dimanche que je vois plutôt comme étant « extraordinaire » avec ces belles photos d’un endroit que je rêve de parcourir un jour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.