ça s’est passé en août

En Islande toute conversation commence par un échange autour de la météo, généralement accompagné d’un commentaire ironique sur la versatilité du vent et de la pluie. Mais cet été (1) le ton change : la température aura été supérieure ou égale à 20° pendant 44 jours dont 15 jours consécutifs ; elle aura atteint 26.6° à Hallormsstadur (lieu de l’unique forêt de l’île, à l’est). Au 12 août, les records de 1990 et 2008 (15 jours à plus de 20°) sont battus !

Tout le reste devient subalterne : la préparation des élections législatives, la poursuite ou non de la négociation avec l’UE, les bonnes nouvelles économiques. Seule lui fait concurrence la rareté des saumons. Je serai donc bref.

 

Actualité politique

Le 30 juin Ólafur Ragnar Grímsson a été réélu pour un cinquième mandat (autre record !) et le 1er août s’est officiellement succédé à lui-même, prononçant à cette occasion un discours dont j’ai rendu compte dans ma chronique « spéciale ». De ce discours on peut retenir que le Président ne se privera pas d’intervenir dans le débat public en provoquant un « arbitrage du peuple » dès lors qu’il l’estimera opportun. C’est une énorme épée de Damoclès qu’il installe ainsi au dessus d’un gouvernement déjà très peu populaire. Le Parti de l’Indépendance, vainqueur probable des élections législatives du printemps 2013, et à ce titre susceptible de revenir au pouvoir, doit-il s’en féliciter ? Pas sûr, tant l’appel au peuple est contraire au système parlementaire dans lequel il est parfaitement à l’aise.

C’est pour réfléchir aux élections à venir que les deux partis au pouvoir ont fin août, chacun de leur coté, organisé une réunion au sommet.
Ögmundur Jónasson

Du coté de la Gauche Verte, certainement consciente de la perte de crédibilité qu’a provoquée l’étalage de ses désaccords, tout paraît maintenant clair : Streingrímur Sigfússon est confirmé comme président du parti jusqu’aux élections et certainement au-delà ; le parti ne demandera pas un arrêt des négociations d’adhésion à l’UE. On entend même Ögmundur Jónasson, Ministre de l’Intérieur et farouchement hostile à l’adhésion à l’UE, se féliciter de la participation de l’Islande à Schengen !

Si la poursuite des négociations avec l’UE ne fait évidemment pas question à l’Alliance Social-démocrate, la position de Jóhanna comme présidente ne paraît pas assurée. Elle-même fera part de ses intentions lors des prochaines assises du parti. Il est par ailleurs confirmé que Katrín Júliúsdóttir, en congé de maternité, reviendra au gouvernement comme Ministre des Finances et de l’Economie à partir du 1er octobre. Árni Páll Árnason, qui avait fait les frais du dernier remaniement ministériel et semble vouloir postuler à la présidence de l’Alliance, ne manque pas de critiquer ce choix, en pleine préparation du budget et à quelques mois des élections.
Simultanément à ce retour la réorganisation du gouvernement en huit ministères est confirmée. L’Économie est associée aux Finances, et les ministères de l’emploi, de la pêche et de l’agriculture, de l’industrie et du commerce que dirige de fait Steingrímur Sigfússon depuis le début de l’année sont regroupés en un grand ministère que j’appellerai faute de mieux « de l’emploi et de l’innovation (2) ».
Activité économique
Des résultats toujours aussi positifs, mais qui n’entament pas le scepticisme des Islandais :
  • l’inflation, qui était le point préoccupant des derniers mois, semble pour l’heure contenue : baisse de 0.15% entre août et juillet, malgré une hausse de 2.18% des carburants, soit – 0.4% au cours du dernier trimestre, mais encore 4.1% en un an,
  • le chômage descend à 4.7% (3), ce qui est son niveau de novembre 2008. Sur les 7 premiers mois de l’année, le taux moyen de chômage a été de 6.2% à comparer à 7.8% sur la même période de 2011 et 8.6% en 2010,
  • la balance commerciale pour ce qui concerne les produits reste positive même si la tendance est à un rééquilibrage sous l’effet de la croissance des importations. Pour les 6 premiers mois de l’année, celles-ci ont progressé de 11.1% en Ikr constante par rapport au 1er semestre 2011, alors que les exportations ont varié de 3.7%. (aluminium : -4.4%, produits de la pêche : +21.1%),
  • il se peut aussi que les exportations soient affectées par la forte progression de l’Ikr (+11% en 5 mois, 14% pour l’euro) ; on note toutefois un fléchissement en fin de mois,
  • en conséquence de ce qui précède la BCI maintient son taux de base inchangé à 4.75%.
Ces nouvelles ont un effet positif sur le budget de l’Etat. Pour les 7 premiers mois de l’année, les recettes sont supérieures de 27 milliards d’Ikr à ce qui était prévu (257 milliards), dont 9.1 milliards pour les recettes fiscales. Les dépenses, elles, sont inférieures de 7 milliards aux prévisions. Sur cette période le déficit est de 26.4milliards au lieu de 60 milliards.
Þorsteinn Hjaltested / Source : dv.is
Autre information intéressante, qui concerne les conséquences de la crise : le revenu cumulé des 10% de foyers payant le plus d’impôts a été réduit de près de 50% entre 2008 et 2011 ; sans surprise, ce sont surtout les revenus financiers qui ont chuté.
Il n’empêche que Þorsteinn Hjaltested, « skattakóngur (4) » pour la deuxième année consécutive, a payé 185 millions d’Ikr (1.2 millions d’euros) d’impôt sur le revenu, et suivi de près par son épouse (85 millions) !
Relations extérieures
  • 17 juin : l’Islande confirme son soutien à l’action de l’ONU en Syrie,
  • du 18 au 20 août : réception officielle du brise-glace géant chinois Xu Long, occasion pour les autorités chinoises d’insister sur la nécessité d’aménagements spéciaux pour accueillir ses bateaux lorsqu’ils emprunteront les voies ouvertes par la disparition des glaces,
  • le 28 août Mme Helle Thorning-Schmidt, Premier Ministre du Danemark, est en visite officielle en Islande. A cette occasion, elle réaffirme le soutien de son pays à l’adhésion de l’Islande à l’UE.
Car, en dépit de la chaleur et des impôts, la vie continue…
  • du 4 au 6/08 : Verslunarmannahelgi (5) (125.000 Islandais ont acheté 700.000 litres d’alcool),
  • 19/08 : six nouveaux noms sont acceptés : Pedró (mais pas Pedro !), Ramóna, Gísela, Gíta, Alína et Kæja. Baltazar a été repoussé car le « z » n’est pas dans l’alphabet islandais,
  • 20/08 : 13.200 personnes ont disputé le marathon de Reykjavík, prologue à la Nuit de la Culture,
  • 30/08 : le nombre de chiens dans la région de Reykjavík est passé de 3.551 au 1er janvier 2006 à 5.500 aujourd’hui
  • 30/08 : chaleur oui ! mais à ce rythme le Snæfellsjökull (incontestablement le plus beau des glaciers islandais) aura disparu d’ici 30 ans ; et il n’y en aura plus aucun sur l’île dans 200 ans !


(1) et aussi les deux étés derniers !

(2) En islandais : Atvinnuvega- og nysköpunarráduneyti ; attendons la traduction en anglais proposée par le gouvernement pour affiner notre traduction !
(3) Statistique du Bureau de l’Emploi ; pour le Bureau des Statistiques, ce taux est de 4.4%
(4) « Roi de l’impôt » : couronne décernée chaque année publiquement au « meilleur » contribuable de l’année
(5) Week-end des commerçants : 3 jours de grands rassemblements, notamment à Vestmannaeyjar 

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

ORG et son épouse

Les élections présidentielles en Islande au coeur de l’actualité d’avril

Actualité politique Après un exceptionnel emballement, qui me conduit à la rédaction d’un numéro spécial …

un commentaire

  1. En ce qui concerne Baltazar, ils n’ont qu’à remplacer le « z » par un « s »…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.