Accueil > L'Islande, vue d'ailleurs > Reykjavik Paris : l’aller simple de Sigríður Gunnarsdóttir
reykjavik paris

Reykjavik Paris : l’aller simple de Sigríður Gunnarsdóttir

Comme il est intéressant le reflet brut que nous renvoie Sigridur. « Enervé » le Gaulois ? Quelle idée saugrenue ! D’ailleurs soyons précis : pour cette Islandaise qui vit en France depuis plus de quarante ans, il est moins question des français en général que des parisiens en particulier. Cette fâcheuse inclination du parisien tête de chien à vouloir « prendre la place de l’autre », telle qu’elle nous l’explique, n’est pas sans rappeler certains des spots publicitaires diffusés il y a quelques années par le quotidien éponyme. « Le parisien, il vaut mieux l’avoir en journal » affirmait alors le support. Ce qui n’est pas certain non plus. Mais à force de nous avoir présentée la désinvolture scatologique ou la vulgarité des franciliens comme les candides égarements de sales mioches sans éducation, les bougres eurent presque pu apparaître sympathiques. Sont forts ces pubards !

A la décharge du parigo tête de veau, qui s’entasse avec 20.000 de ses concitoyens dans un kilomètre carré, les héritiers d’Ingólfur Arnarson ne sont qu’un peu plus de 400 dans la même surface. Promiscuité subie contre grand moment de solitude. Il eut été dommage qu’en se croisant, ces quatre cents vikings-là se toisent, s’ignorent, se méprisent, voire s’insultent. Autant d’activités jubilatoires auxquelles mes compatriotes s’adonnent avec une impressionnante obstination.
J’en viens donc à me demander si la bêtise humaine n’est pas proportionnelle à la densité de population ? A ma connaissance, l’hypothèse n’a toutefois jamais été confirmée.
Reste qu’avec ce premier épisode de « Reykjavik-Paris, aller simple », c’est une furieuse envie de retour que nous offre Sigridur.
Ou alors d’aller simple dans l’autre sens !

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

road-trip en Islande

Le road-trip en Islande de Stéphanie

L’Islande n’est pas limitée à l’aurore boréale et à sa farandole de couleurs qui illumine …

8 comments

  1. A quand la suite?

  2. La pauvre ! être coincée à Paris alors que chez elle : tout est immense,pur et magnifique !
    Joli témoignage M.Lislandais

    Anne

  3. comment a t’elle fait? c’est impensable de vivre à paris en étant islandaise, tout est trop…… petit, égoiste, pollué…

    une sacrée preuve d’amour pour son mari!

  4. je ne sais pas comment elle a fait pour rester à paris en étant islandaise, c’est incroyablement courageux et une sacrée preuve d’amour pour son mari!!!

    moi qui veut partir en islande…

  5. je ne sais pas comment elle fait pour rester à paris en étant islandaise, c’est incroyable, et tellement une preuve d’amour pour son mari!

  6. En effet ça donne une furieuse envie d’y retourner! J’éspère qu’elle va s’y ressourcer souvent 🙂

  7. Cette femme est vraiment touchante !
    Son histoire est très belle. Un bien beau reportage délicieusement écouté dès le réveil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.