ça s’est passé en mai

Dans le vent et montrant ses muscles le nouveau gouvernement islandais (1) ? C’est en tout cas l’impression que voudrait donner la photo retenue pour la première page de son site web, juste à coté de l’accord signé par les deux partis.

actualites islande

Il est bien sur trop tôt pour apporter une réponse à cette question ; il faut laisser à ces ministres, tous nouveaux dans de telles responsabilités, le temps de s’installer. Pourtant on voit déjà certaines urgences l’être moins : rien ne sera décidé cet été sur la réduction des dettes des ménages, nous dit Sigmundur Davíð, et selon Bjarni, le contrôle des changes sera plus difficile que prévu à démanteler… Le coupable est évidemment l’ancien gouvernement, qui laisse les finances du pays dans un état pire que prévu.

Par ailleurs, le référendum sur la poursuite des négociations d’adhésion à l’UE, autre engagement, jugé non-urgent il est vrai, semble en voie de disparition. Comme pourrait bien l’être le peu qui restait de la réforme constitutionnelle, si le gouvernement suit les conseils prodigués par le Président Ólafur Ragnar Grímsson, lors de son discours d’ouverture de la session parlementaire. Paradoxalement, ce discours très engagé « Framsokn », au point que certains y voient un retour de Ólafur Ragnar à ses choix de jeunesse, est en lui-même une évolution des pratiques politiques islandaises.

actualites islandePour ce qui le concerne, Sigmundur Davíð reprend dans son discours de politique générale ses thèmes de campagne :

Il est important que nous montrions notre détermination et notre courage et recherchions toutes les voies possibles pour réduire les dettes des ménages et améliorer leur situation. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour cela ; nous devons aider les entreprises à créer des emplois, soutenir tous les projets d’investissement et accroître notre production d’énergie renouvelable, afin de développer notre activité et supprimer le contrôle des changes. Nous devons être aux cotés du peuple dans le pays et prendre les décisions nécessaires pour résoudre ses problèmes quotidiens. C’est pour cela que nous sommes élus. (2)

Les projets de loi débattus lors de cette session devraient donner des indications supplémentaires. Mais les nombreux Islandais qui depuis plusieurs années cherchent des voies nouvelles risquent à nouveau d’être déçus. C’est le cas des femmes : 3 ministres seulement sur 10 ; 6 des 8 commissions de l’Alþingi à majorité masculine, dont une – la commission des finances et des affaires économiques – sans femme… Une polémique se développe à ce propos, où le gouvernement et le parlement sont appelés à s’appliquer à eux mêmes les lois qu’ils votent ! Selon les premiers sondages, les deux partis ne seraient plus majoritaires dans l’opinion.

La situation économique

La conjoncture économique est, c’est vrai, en retrait par rapport aux prévisions d’il y a un an : le PNB ne progresserait en 2013 que de 1.2%, alors qu’il était annoncé par le Bureau des Statistiques à +2.5% en novembre 2012 puis +1.9% en avril. Le 1er trimestre 2013 n’a pas été bon : +0.8% par rapport au 1er trimestre 2012 (3). De tels taux de progression seraient appréciés en d’autres pays, mais ils sont en Islande jugés insuffisants pour permettre le maintien du mode de vie sur l’île. Ce retrait est du notamment à la faiblesse de l’investissement. A juste titre, le nouveau gouvernement veut mettre l’accent sur une relance de ce dernier. Pour ce faire, moins soucieux de respect de l’environnement que son prédécesseur, il compte notamment autoriser la construction d’usines de production d’aluminium et de barrages.

actualites islande
Alcoa fjardaal – Source alcoa.com

Autre alerte : en mai le commerce extérieur pour ce qui concerne les produits a été déficitaire de 6.6 milliards d’Ikr, soit le déficit le plus élevé depuis juillet 2008 : 43.6 milliards à l’exportation, à comparer à 55.4 en mai 2012, et 50.1 milliards à l’importation à comparer à 57.4 en mai 2012. La tendance toutefois reste positive avec un excédent de 23.9 milliards d’Ikr pour les 5 premiers mois de l’année, à comparer à un excédent de 25,8 milliards en 2012. Pour le premier trimestre 2013 la balance commerciale pour les services est excédentaire ; la première fois pour cette période depuis qu’elle est calculée, soit 0.625 milliard (– 5.7 milliards en 2012). L’excédent commercial total pour ce premier trimestre est donc 26.3 milliards d’Ikr, à comparer à 12.8 milliards en 2012, et 26.6 en 2011. Le premier trimestre 2012 a en effet connu une importante importation de bateaux et avions.

Les comptes publics (Etat, sécurité sociale, collectivités territoriales) se sont eux aussi détériorés pour le premier trimestre 2013 :

  • dépenses : 191.4 milliards d’Ikr, soit une progression de 3.8% par rapport à 2012,
  • recettes : 183.2%, soit une progression de 3.1%.

Le déficit est donc de 8.2 milliards, soit 4.5% des recettes, et 1.6% du PNB de la même période.

Ce qui montre que le nouveau gouvernement aura du mal à tenir ses promesses de réduction des impôts. Pourtant il annonce d’ores et déjà son intention de réduire la taxe sur la pêche, que le précédent gouvernement avait sensiblement majorée, et écarte le projet de ce dernier d’augmenter la TVA sur les services touristiques.

De son coté le chômage poursuit sa lente décrue : 4.9% en rythme annuel. Il y avait en moyenne 10300 personnes au chômage (5.8% de la population active) pendant le premier trimestre, soit 2500 de moins qu’en 2012. Il est intéressant de noter que le chômage a été sensiblement plus élevé à Reykjavík et ses environs (6.4%) qu’ailleurs (4.7%).

Quant aux personnes actives, elles travaillent en moyenne 44 heures par semaine si elles sont à temps plein. Le temps partiel concerne 26.3% de la population active : 36.8% des femmes et 16.7% des hommes.

Politique Étrangère

J’ai dit plus haut ce qui se dessine : multilatéralisme avec accent mis sur l’ouest (Amérique du Nord), participation active la coopération nordique. Le Premier Ministre Sigmundur Davíð est très actif en ce sens :

  • rencontre avec le Premier Ministre finlandais à l’occasion de la visite officielle de ce dernier à Reykjavík les 28 et 29 mai,
  • le 6 juin, à Kirkenes, à l’occasion de la réunion du Conseil de la Mer de Barents, rencontres avec Jens Stoltenberg Premier Ministre de Norvège et Jyrki Katainen, Premier Ministre de Finlande, ainsi que Dmitri Medvedev, Premier Ministre de Russie,

Et donc arrêt de la négociation d’adhésion à l’Union Européenne ; aux arguments habituels – « nos intérêts sont mieux servis à l’extérieur de l’UE qu’à l’intérieur, voyez ce qui s’est passé pour la crise… » -, le Président Ólafur Ragnar en ajoute un : « certains pays de l’UE ne veulent pas de nous. ». Un porte-parole de l’UE s’étonne de cette affirmation, rappelle que la décision de l’UE d’intégrer l’Islande a été prise à l’unanimité des pays membres, et indique que la porte reste ouverte ; puis demande : « qui en Islande dirige la politique étrangère ? ». La question montre que l’actualité islandaise est suivie de près à Bruxelles, et n’est pas si innocente. Que les nouvelles orientations de la politique étrangère islandaise ressemblent beaucoup à celles que le Président défend de plus en plus ouvertement ne peut être une simple coïncidence. Sigmundur Davíð introduit une idée nouvelle : la négociation avec l’UE ne serait pas du domaine de la politique étrangère mais de celui de la souveraineté de l’île, dont le Président est le responsable…

actualites islandeLe principal argument officiel pour ne pas conduire à son terme la négociation avec l’UE est économique : elle aurait à ce jour coûter 900 millions d’Ikr (5.6 millions d’euros) à l’Etat islandais, dont 590 millions pour les traductions. A quoi bon poursuivre une négociation sur un projet dont une majorité d’Islandais ne veut pas, même si 27 des 33 chapitres de négociation ont été ouverts, dont 11 peuvent être considérés comme réglés ? C’est ce que Gunnar Bragi Sveinsson, ministre des Affaires Etrangères, confirme le 12 juin à Stefan Füle, Commissaire en charge de l’élargissement de l’UE, lors d’une rencontre à Bruxelles. Bien sur, les deux parties conviennent de continuer à coopérer sur les bases existantes.

Conformément à l’accord de législature, Gunnar Bragi, va créer une commission de spécialistes chargée de faire le point sur l’état des négociations avant toute décision à propos d’un référendum.

Des dirigeants d’entreprises s’inquiètent de voir disparaître la volonté de substituer à la couronne une monnaie qui ne peut être que l’euro. Selon l’hebdomadaire économique Vísbending, la couronne coûterait aux Islandais 80 à 110 milliards d’Ikr par an, équivalent au budget de la culture et de l’éducation, dus essentiellement à la différence des taux d’intérêt appliqués aux deux monnaies. De tels calculs sont nécessairement très « politiques », comme l’est la décision du nouveau gouvernement de garder la couronne. Mais il est évident que ce choix constitue une entrave à l’investissement (4), alors que ce dernier est la pierre angulaire de la relance économique.

Et pendant ce temps la vie continue :

  • 10.05 : la première baleine de la saison est tuée. Le quota est de 216, mais faute de demande Hafsteinn SK pense se limiter à 70 animaux,
  • 16.05 – Arnaldur Indriðason a vendu 2 millions d’exemplaires de ses romans en France,
  • 19.05 -les Islandais ont été 17èmes à l’Eurovision, et les Français 19èmes,
  • 24.05 – un touriste français est retrouvé sain et sauf près de Þorsmörk,
  • 26.05 – l’équipe islandaise de bridge est championne des Pays Nordiques,
  • 27.05 – le court métrage « Hvalfjörður » primé au Festival de Cannes ; « cela ouvre évidemment beaucoup de portes » nous dit Guðmundur Arnar Guðmundsson son auteur,
  • 29.05 – la goélette « l’Etoile », de la Marine Nationale française, est en Islande pour participer à la «Journée des Marins »,
  • 02.06 – il faudra 150 secouristes et un hélicoptère pour retrouver la française Maylis après 30 heures de disparition dans les Fjords de l’Ouest ; elle aurait perdu ses chaussures dans la neige,
  • 03.06 – un des bus transportant ver s Þorsmörk des élèves d’un collège de Garðabær s’est enlisé en traversant la Krossá. Il n’y avait pas de français à bord,
  • 12.06 – il a fait 21.6° à Ásbyrgi
  • 14.06 – Arnaldur Hjartarson, étudiant en droit à l’Université de Yale en sort premier.

1 Dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de Sigmundur Davíð Gunnlaugsson : Illugi Gunnarsson (PI) : Education et Culture, Sigurður Ingi Jóhannsson (PP) : Pêche, Agriculture et Environnement, Gunnar Bragi Sveinsson (PP) : Affaires Étrangères, Hanna Birna Kristjánsdóttir (PI) : Intérieur, Kristján Þór Júliusson (PI) : Santé, Ragnheiður Elín Árnadóttir (PI) : Industrie et Commerce, Eygló Harðardóttir (PP) : Affaires Sociales, Bjarni Benediktsson (PI) : Economie et Finances

(2) L’extrait que j’ai traduit est celui retenu par le site web du Premier Ministre : http://www.forsaetisraduneyti.is/frettir/nr/7614

(3) voir le rapport du Bureau des Statistiques (résumé en anglais page 6) sur https://hagstofa.is/lisalib/getfile.aspx?ItemID=15154

(4) Bjarni Benediktsson, nouveau ministre des Finances, le dit très bien : « le développement de nouvelles activités, et d’entreprises qui travaillent pour l’essentiel à l’étranger mais ont leur siège ici en Islande, est entravé par la dimension de la monnaie et la sécurité qui l’accompagne. » C’était en décembre 2008, dans Fréttablaðið…

 

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

ORG et son épouse

Les élections présidentielles en Islande au coeur de l’actualité d’avril

Actualité politique Après un exceptionnel emballement, qui me conduit à la rédaction d’un numéro spécial …

2 comments

  1. Merci beaucoup pour cette synthèse éclairante Michel 🙂

  2. Article intéressant comme toujours. Sinon, l’expression « lost in Iceland » semble plus que jamais s’appliquer tout particulièrement aux touristes Français. Je propose qu’on les dote, dès leur arrivé en terre de feu et de glace, d’un bracelet électronique. Ils pourront ainsi être localisés plus rapidement et à moindres frais….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.