Accueil > A la une > Islande : ça s’est passé en mars

Islande : ça s’est passé en mars

La chronique de février avait donné une large place aux manifestations et pétition demandant un référendum sur la poursuite ou non des négociations d’adhésion à l’UE : plusieurs milliers de manifestants, 50.000 signatures, et un gouvernement pour le moins embarrassé, notamment dans sa composante Parti de l’Indépendance menacée de scission…
Fin mars, les manifestations se poursuivent et la pétition est en passe de dépasser le record (56.000 signatures) atteint à propos de Icesave. Pourtant dans la deuxième quinzaine de ce mois les titres des journaux se tournent vers d’autres préoccupations : les projets de loi sur la réduction des dettes immobilières, dont le contenu avait été annoncé en novembre 2013, et des grèves, dont celle des enseignants du secondaire qui dure depuis le 17 mars.

Relations sociales : grèves et menaces de grèves

news 2014 islandeLa négociation avec le Ministère de l’Éducation Nationale, pourtant, a été engagée dès la fin décembre, au moment où était signé entre les Fédérations S.A (Employeurs) et ASÍ (salariés) l’accord prévoyant des augmentations de salaire de 2.8% pour 2014. L’ASI a eu beaucoup de mal à faire accepter cet accord par les syndicats qu’elle fédère ; elle justifie son choix par le souci de maîtriser l’inflation. Le Ministère refuse donc d’aller au-delà et propose des solutions de compensation sur la durée et l’organisation du travail. Mais les deux organisations concernées, qui n’appartiennent pas à l’ASÍ, ne sont pas satisfaites : ce sont 2000 enseignants qui sont en grève et 20.000 élèves sans professeurs. Toutefois un accord est signé le 28 mars dans le bureau du Médiateur social entre le gouvernement et les syndicats des employés du secteur public, qui ajoute aux 2.8% un plancher d’augmentation et un certain nombre de primes. Une référence pour les Enseignants ? Un autre mouvement social se profile : celui des salariés de Ísavia, entreprise publique gestionnaire des principaux aéroports islandais et de la navigation aérienne, qui pourrait perturber le transport aérien.

Le programme de réduction des dettes immobilières

La concrétisation du programme présenté en novembre 2013 apporte à Sigmundur Davíð Gunnlaugsson Premier Ministre et président du Parti du Progrès une occasion de reprendre la main. On se souvient que ce programme résulte d’une promesse de campagne qui a certainement été déterminante dans le succès de ce parti aux élections d’avril 2013.

Pour l’essentiel il comprend deux dispositifs :

  • une réduction de 13% du capital emprunté après 2007 pour tout achat immobilier, qui doit corriger les effets de la très forte inflation connue en 2008-2011 sur des emprunts indexés,
  • la possibilité d’utiliser une partie de l’épargne-retraite des ménages pour réduire plus encore ce capital, assortie d’un dégrèvement fiscal.

news 2014 islandeLe coût potentiel de ces mesures était alors estimé à 150 milliards d'Ikr pour 100.000 des 125.000 ménages de l’île. De nouveaux calculs ont réduit ce coût d’au moins 20%. Sa mise en œuvre sera effective au 15 mai et les ayants-droit pourront en bénéficier aussi facilement que, pour citer le Premier Ministre lui-même, de « commander une pizza »Les opposants ne partagent pas cet enthousiasme : pour Katrín Jakobsdóttir, présidente de la Gauche Verte, ce programme bénéficiera aux plus aisés alors qu’il sera financé par le budget de l’Etat, donc par tous ; Guðmundur Steingrímsson, président d’Avenir Radieux, rappelle pour sa part les réductions de dépenses prévues dans le budget et pense que l’on aurait pu utiliser cet argent autrement. Le respect de cette promesse de campagne permettra-t-il aux deux partis au pouvoir de reconquérir leur électorat ? Un sondage publié en début de mois ne les crédite plus en effet que de 40%. Avec 15%  le Parti du Progrès est maintenant derrière l’Alliance Social-démocrate (17%) et Avenir Radieux (16%).

Autres informations économiques

Où il est confirmé que la progression du PNB pour 2013 sera de 3.3% avec une fin d’année « en fanfare » : + 3.8% par rapport au dernier trimestre 2012. Comme nous l’avons vu le mois passé, cette progression est principalement due au commerce extérieur. La consommation privée n’a progressé que de 1.2% pour l’année et 1.4% au dernier trimestre. Pourtant les salaires ont gagné 5.7% en moyenne, avec une différence sensible entre les secteurs privé (+6.2%) et public (+4.9%), ce qui explique peut-être la grogne relevée plus haut. Rappelons que l’inflation quant à elle est inférieure à 2.5%.
Pour ce qui concerne la balance commerciale, le résultat des deux premiers mois de l’année confirme la tendance relevée depuis plusieurs mois : une diminution à l’exportation (-15.8%) comme à l’importation (-12%). Le solde reste donc positif : 11.2 milliards d’Ikr pour les deux mois contre 17.3 l’an passé en monnaie courante. La diminution des exportations est due à celle des cours pour des deux principaux produits d’exportation ; quant aux importations, elles continuent de refléter la faiblesse de l’investissement. Ceci montre combien l’économie islandaise reste vulnérable, exposée à la fois à la conjoncture et dans sa structure.  Beaucoup incriminent le contrôle des changes, si difficile à lever ; les armateurs quant à eux commencent à se plaindre d’une surévaluation de la couronne (selon eux !), pourtant fondamentale pour maîtriser l’inflation.

Les relations extérieures

news 2014 islande
Sigurður Ingi Jóhannsson

Un accord sur le maquereau sans les Islandais !
Le conflit du maquereau nous fournit une très bonne transition vers les relations internationales : voici qu’à peine revenus en Islande après une réunion à Edimbourg qu’ils estiment à nouveau stérile, les négociateurs islandais, conduits par Sigurður Ingi Jóhannsson, Ministre de la Pêche, apprennent que l’UE, la Norvège et les Féroés ont trouvé un accord sans eux… qu’ils peuvent rejoindre quand ils veulent, si l’on en croit la Commissaire Européenne à la pêche ! Les Islandais fixent unilatéralement leur quota à 130.000 tonnes, soit environ 10% de ce que les signataires se sont attribués. Il y aurait donc surpêche. Gunnar Bragi Sveinsson convoque les représentants des entités concernées pour faire part de sa protestation.

Le rapport à l’Alþingi sur les principales orientations de la politique extérieure.
Le 20 mars, le Ministre présente devant l’Alþingi un rapport sur la politique étrangère de l’île qui confirme ce que nous avons constaté depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement : refus d’adhésion à l’UE tout en resserrant les liens avec elle par l’intermédiaire de l’Espace Economique Européen, accent mis sur la coopération arctique, multilatéralisme pour ce qui concerne les relations économiques et, pour la sécurité, renforcement de la coopération avec les Pays Nordiques. On pourrait croire cette politique dictée par le Président Ólafur Ragnar Grímsson…

L’Ukraine
news 2014 islande…mais voici que lors d’une réunion en Norvège sur l’océan arctique, celui-ci se fâche contre un représentant du ministère norvégien des Affaires Etrangères : il est selon lui déplacé dans une telle réunion de mettre en cause la Russie à propos de l’Ukraine. Gunnar Bragi Sveinsson décide de marquer sa différence : non seulement il soutient le nouveau pouvoir ukrainien, mais il se rend à Kiev le 22 mars et y rencontre son homologue Andrii Deshchtsia. Le voyage est très largement médiatisé, comme si les Islandais étaient invités à « zapper » le referendum sur les négociations avec l’UE.

Le référendum sur l’UE
Mais celui-ci ne laisse pas si facilement oublier : chaque samedi devant l’Alþingi des manifestants rappellent leur promesse aux gouvernants, et la pétition continue de recevoir des signatures : environ 55.000 à ce jour, soit près d’un quart du corps électoral. L’examen par l’Alþingi du texte autorisant le gouvernement à rompre les négociations est chaque jour reporté. Très embarrassé, Gunnar Bragi (Parti du Progrès) reconnaît avoir eu tort de se précipiter. Et plus encore les dirigeants du Parti de l’Indépendance ; son président Bjarni Benediktsson se dit prêt à proposer un référendum mais ne sait trop quelle devrait être la question pour avoir une réponse conforme… Et voici qu’une scission serait envisagée et un nouveau parti créé conduit par le très europhile Þorsteinn Pálsson, ancien Premier Ministre et ancien président de ce parti !

Pendant ce temps la vie continue…

  • 10.03 – on a aspiré 27.6 tonnes de tabac à priser en 2013, bien que son prix ait augmenté de 460% depuis 2003 ; trop prisé ?
  • 19.03 – deux nouvelles plantes sont apparues connues sous les noms de Tolypella canadensins et Chara aspera ; trois autres doivent attendent d’être identifiées,
  • 19.03 – les 15 enfants de Lára Stefánsdóttir et Hrafnkell Elíasson ont 1000 ans,
  • 29.03 – concours de l’homme le plus fort du monde à Los Angeles : Hafþór (qu’il faut voir dans Game of Thrones !) à un cheveu de la victoire. Il a notamment établi un nouveau record du monde au lancer du gallon de bière, mais n’a pu finir que deuxième au tractage de camions !

news 2014 islande

Sélection iconographique effectuée sous l’entière responsabilité de la rédaction de Vivre en Islande.
© Photos : Grapevine (Maria Alva Roff) ~ Ministère des Affaires Etrangères d’Ukraine ~ Examiner.com
La photo en Une est tirée d’une vidéo réalisée pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein.

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

photographie islande

L’Islande vue par… Justine qui l’a photographié !

Janvier 2015, je boucle ma valise et monte dans un avion quiatterrira quelques heures plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.