Accueil > A la une > Stockfish Film Festival de Reykjavik vous connaissez ?
STOCKFISH FILM FESTIVAL

Stockfish Film Festival de Reykjavik vous connaissez ?

Stockfish est un peu au cinéma ce que Airwaves est à la musique. Un tremplin. En plus confidentiel c’est sûr. Normal : le Stockfish Film Festival est un « bébé festival »; lancé l’année dernière, il fêtera sa 2e session du 18 au 28 février prochain avec une trentaine de films au programme. Dix jours durant lesquels le cinéma d’auteur international sera à l’honneur dans l’unique salle de cinéma d’art et d’essai d’Islande : Bíó Paradís.

Ailleurs, les blockbusters américains se vautrent sur le devant de la scène cinématographique de l’île. En plus d’un demi-siècle de présence, les cowboys ont laissé des traces dans à peu près tous les domaines de la vie locale. Et ces empreintes-là exhalent moins l’air vivifiant des Rocheuses que le crottin de cheval.

Mais revenons à nos moutons. Stockfish. Quel curieux nom ! J’ai proposé à Clémentine B., en stage chez Bíó Paradís, de solliciter l’organisateur afin qu’il nous en dise plus. C’est Marzibil S. Sæmundardóttir, Directrice Générale du festival herself qui a accepté de répondre à quelques questions. Voici la version sous-titrée des réponses de Marzibil gentiment envoyée par Clémentine (la VO est après).

Stockfish Film Festival : pourquoi ce nom ?

Marzibil S. SæmundardóttirStockfish est la traduction anglaise du mot Skreið. Pendant plusieurs siècles, Stockfish fut le plus grand point d’exportation en Islande. Aujourd’hui, Stockfish Film Festival introduit une forme différente et moderne de produit d’exportation.

Sur quels critères les films ont-il été choisis ? Qui compose ce comité de direction qui « travaille de façon professionnelle et démocratique » à la mise en place du festival ?

Le festival va rendre hommage aux meilleures sorties récentes en matière de cinéma d’art et essai. En outre, une large gamme des films internationaux primés les plus marquants sera présentée au public islandais. Un de nos objectifs est de promouvoir une plateforme  de rencontre destinée aux communautés cinéphiles locale et internationale, afin de favoriser coopération et collaboration entre l’industrie filmique islandaise et la communauté cinématographique internationale.
30 films sélectionnés par nos soins sont diffusés chaque année pour Stockfish Film Festival, le programme étant déterminé par Bíó Paradís, le seul et unique cinéma d’art et essai en Islande animé par les groupements professionnels des réalisateurs de l’île. Le festival présente les premières de films d’art et essai les plus reconnus à l’international, et Bíó Paradís les diffuse plus tard dans l’année.
L’équipe de la programmation du festival est composée d’Ása Baldursdóttir (directrice de la programmation, Bíó Paradís, Stockfish Film Festival), de Friðrik Thor Friðriksson (réalisateur, producteur, Association des Réalisateurs de films Islandais) et de Sjón (poète, écrivain et parolier, L’union des dramaturges Islandais).
Chaque année, le programme propose des films accompagnés de nombreux intervenants internationaux, des tables rondes, des sessions de questions/réponses et des master class. Cette année, nous accueillons des réalisateurs et producteurs Estoniens et des réalisateurs Basques, pour en citer quelques-uns. Nous proposons aussi une sélection adaptée aux enfants et aux adolescents. Enfin et surtout, nous diffuserons des courts-métrages islandais prometteurs qui concourront pour le prix ShortFish.

L’ambassade d’Israël en Norvège est sponsor de ce festival islandais; pour quelle raison ?

Ils ont sponsorisé le voyage du réalisateur Nadav Lapid et le directeur de la photographie Shai Goldman, qui assisteront au festival pour présenter leur film « The Kindergarten Teacher ».

Comment se porte le cinéma islandais ? De quoi a-t-il le plus besoin ?

Le cinéma islandais est en pleine expansion ! En 2015, 102 prix internationaux ont été attribués à des films islandais. Il a désespérément besoin d’argent, mais le talent et la créativité sont là.

LA VO

LA VO

1 – Stockfish is the english translation of the word Skreið. Stockfish was for centuries the largest Icelandic export. Today, Stockfish Film Festival is introducing a different kind of modern export commodity.
2 – The Festival will pay tribute to the best of new Arthouse Cinema. In addition a wide array of the most prominent, award-winning films from around the globe will be introduced to Icelandic audiences. One of our main goals is to provide a platform for the domestic and international film communities to come together, and to foster cooperation and collaboration between the Icelandic film industry and the International film making community. 30 hand picked films are screened annually on Stockfish Film Festival, the program being curated between Bíó Paradís, the one and only Arthouse Cinema in Iceland run by the professional societies of film makers in Iceland. The Festival premiers the most current renowned Arthouse titles from the world, that Bíó Paradís then releases later in the year The festival program department consists of Ása Baldursdóttir (Program Director, Bíó Paradís, Stockfish Film Festival), Friðrik Thor Friðriksson (director, producer Film Director’s Guild of Iceland (SKL)), and Sjón (poet, novelist, and lyricist – The Icelandic Dramatists’ Union (FLH)). Each year, the program offers more titles that are linked with number of international speakers, panels, Q&A sessions and master classes, this year we welcome Estionian filmmakers and producers, and Basque film-makers, to name a few. We will in addition have a great program for Children and Youth on the festival, that will be suitable for the younger generations. Last but not least, we will screen up and coming Icelandic short films that compete for the ShortFish award on the festival.
3 – As stated above, Schortfish only screens about 30 handpicked films and additional films if relevant to guest and events during the Stockfish industry Days which is an important part of the festival. Stockfish is run by all the professional societies of film makers in Iceland.
4 – They sponsored the travel of the director Nadav Lapid and the DOP Shai Goldman, who are attending the festival with their film, The Kindergarten Teacher.
5 – Icelandic cinema is blooming! We have 102 international awards to Icelandic movies in 2015. It desperately needs more money, the talent and the creativity is here.

Stockfish Film Festival à Bíó Paradís

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d’apprentissage.

Vous devriez lire

Althingi

Élections législatives islandaises fixées à fin octobre

À quand les élections ? Telle a été la question de l’été, à laquelle la réponse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.