Accueil > A la une (page 10)

A la une

Contrebande d’armes : vers une armée en Islande ?

armée en islande

Quand ceci est rédigé, un nuage sulfureux recouvre le pays. La lave incandescente devant le glacier. Cet après-midi, on manifestera devant le Parlement. On nous dit que les armes secrètement acquises par les autorités il y a peu sont en sécurité à la douane, hors de portée des gardiens de la paix des armateurs et autres seigneurs. En effet, il a été révélé tout récemment que des mitrailleuses et autres armes à feu redoutables auraient été remises aux autorités islandaises. Interrogées, celles-ci ont eu des réponses évasives, puis se sont contredites: les Norvégiens auraient fait …

Lire plus

Mon beau Selfoss à moi !

selfoss

Comme vous le savez, j’habite à Selfoss, petite ville de  plus de 6500 habitants. Elle fait partie de la municipalité de Árborg, composée de Selfoss, Stokkseyri et Eyrarbakki. On y trouve une église luthérienne, une congrégation pentecôtiste, un temple des témoins de Jehovah, un temple maçonnique, deux stations essences, deux concessionnaires de voitures, une laiterie qui fournit les produits laitiers sur tout le pays, des abattoirs qui fournissent la viande sur tout le pays, une maison de retraite, un service hospitalier, un poste de police, un centre de secours, un centre de la Croix-rouge, une poste, …

Lire plus

Bunga bunga hiver en Islande

hiver en islande

Bunga bunga radio ! Bunga bunga télévision ! On pourrait se méprendre à la diffusion des informations et croire qu’un nouveau président africain revendique le califat à la place du calife. Bunga bunga, les tamtams souterrains islandais scandent le rythme lancinant d’une éruption qui ne se fait remarquer que par la pollution qu’elle engendre au gré des courants atmosphériques. C’est alors que l’on assiste à des levés de soleil rougeoyants ! À des couchés embrasés où on ne distingue pratiquement plus les montagnes. Fait rarissime par beau temps en Islande où les touristes s’extasient perpétuellement sur la limpidité …

Lire plus

Islande : ça s’est passé en septembre 2014

islande actualités

La quantité de lave et de gaz que le volcan Bárðarbunga crache par la fissure de Holuhraun est en passe d’en faire l’une des éruptions les plus importantes jamais connues en Islande. La lave couvre à ce jour (6 octobre) près de 50 km², soit la superficie de , ou encore 500 millions de m3, six fois ce qu’a émis en 2010 . Quant au SO², la quantité produite est de l’ordre de 10 à 60000 tonnes par jour, à comparer aux 14000 tonnes qu’émet toute l’Union Européenne. Rien ne laisse présager l’arrêt de l’éruption et …

Lire plus

Easygame : car tout est easy chez Easyvoyage !

easygame

Ça s’appelle Easygame. Et pourquoi ça s’appelle Easygame ? Parce qu’il est facile de jouer à Easygame. Parfaitement ! Mais ça s’appelle aussi Easygame parce l’organisateur d’Easygame s’appelle Easyvoyage. Sont cohérents chez Easyvoyage. Réservations de vols, d’hôtels, de séjours, de voitures… De là à penser que tout ce que propose Easyvoyage est easy, il n’y a qu’un pas que je franchirai avec la facilité d’une multinationale défendant les vertus démocratiques d’un Traité Transatlantique. C’est dire si c’est facile. Admettez-le, Easygame, c’est simple ! Si vous parvenez à identifier la destination et la compagnie aérienne capables de vous emmener le plus loin possible pour …

Lire plus

Vivre en Islande, à côté d‘une éruption

vivre en islande

Finalement, cela fut Holuhraun (voilà un nom que les Français vont adorer prononcer) qui a rompu le silence. Depuis plus d‘un mois déjà, la lave gicle de sa gorge et couvre désormais une surface de plus de 48 km2 . Et ne semble pas prête à s‘arrêter. Cependant, rassurez-vous, ces semaines passées à s‘entraîner à prononcer Bárdarbunga ne resteront peut-être pas vaines. Plus le temps passe, plus la caldera de Bárdarbunga baisse et la probalitié d‘une éruption sous glacier monte… Cela ne sera pas une mince affaire: misons sur une irruption bien plus impressionnante que celle d’ Holuhraun. …

Lire plus

Birkifeti aime la myrtille islandaise. Moi aussi !

Près d’une coulée de basalte rocheuse, assis entre þúfur et herbes hautes et grasses, je cueille une à une les myrtilles qui pendent à chaque arbrisseau. Lorsque je soulève les feuilles déjà rouges d’automne on découvre une multitude de baies. Celles qui m’intéresse le plus sont les Aðalbláber (Vaccinium myrtillus), voire aussi les Aðalber. Je laisse de coté les Bláber qui ont un goût plus passif que les autres et résistent moins au cueillage. La récolte de la myrtille islandaise va bon train. Le soleil est à dix heures et il y a un silence …

Lire plus

Balades en Islande : Flatey

balades en islande

Le ciel est bleu. Un bleu dense, étanche et pur, autant que l’air. Un bleu sans nuage au milieu duquel une belle lune toute ronde, les traits encore tirés par une nuit sans sommeil, tarde à s’endormir, sans doute émerveillée par le spectacle silencieux de ce bout du monde qui s’éveille. Elle est aux premières loges la lune, figée dans le décor indigo. Elle aurait tort de ne pas en profiter. Je fais comme elle; la tête enfouie dans un bol de café bien chaud entre les mains, je profite moi aussi de ce week-end …

Lire plus

Nature islandaise et politique contre-nature

nature islandaise

La nature islandaise aurait-elle des choses à nous dire ? C’est la rentrée, avec une éruption volcanique de toute beauté, des bribes d’ouragan pour marquer la fin de l’été, et puis une photo du gouvernement en train d’enterrer définitivement la préservation de la nature en Islande. Il s’agit maintenant d’ériger une monstrueuse usine de silicone. Tout se passe comme si, à défaut de réveiller ses habitants, les agissements de nos dirigeants politiques avaient secoué Dame Nature, fort marrie d’être autant malmenée. Ce même gouvernement fait savoir que les baisses du capital des dettes des foyers, promises …

Lire plus

Jamboree Iceland : scout toujours vous connaissez ?

La première fois que j’ai campé sous une tente pour toute une nuit, c’était en juin 1997. Si si, je ne vous raconte pas de blagues. Quand j’étais petite, mes parents avaient acquis une propriété au fin fond de l’Indre et Loire, où selon le marchand de biens de l’époque qui savait vendre son catalogue comme personne, « dans le trou du cul de la Touraine ». Ils considéraient donc inutile voire indécent de nous embarquer pendant des heures sur les routes brûlantes pour ensuite vivre dans des conditions précaires sous le prétexte fallacieux de vouloir changer d’air. …

Lire plus