Accueil > A vivre > Arts & Culture (page 3)

Arts & Culture

Crimes glacés, recettes d’assassins gastronomes ?

Avant de recevoir l’ouvrage qu’Anne Martinetti et Guillaume Lebeau ont eu la gentillesse de m’adresser, allez savoir pourquoi, je m’attendais à trouver un roman policier. N’étant pas, loin s’en faut, un grand amateur du genre, j’ai d’abord craint de demeurer quelque peu froid à la perspective d’ingurgiter ces Crimes glacés-ci. La vue certes furtive de ce fouet de cuisine gisant dans une petite flaque rouge sur la première de couverture aurait dû m’alerter : même avec beaucoup d’imagination, il eut fallu être un sacré tordu pour trouver un moyen efficace d’occire son prochain avec semblable …

Lire plus

Design-moi l’Islande !

design islande

Ils sont partout. Déambulent, Flânent et discutent. L’un avec l’autre. L’autre avec tous. Au début on ne les voit pas. Ou presque. Ils sont étouffés, invisibles puis translucides. Ils se traînent, se perdent, cheminent. L’un erre. Le deuxième le regarde. Les autres les imitent. Tous voyagent. A leur façon. Certains prennent leur temps. D’autres, insensibles au calme général, gesticulent de haut en bas. S’élancent. Et se jettent dans le vide. N’hésitant pas à faire sursauter leurs voisins. Le ballet est noble et triomphal. Quelle allure ! Vagabonds aériens. Ils vaguent et s’envolent comme des parapluies …

Lire plus

Reykjavik, le rendez-vous des écrivains

Festival international littérature reykjavik

C’était vers la mi-septembre, le sorbier rougissait les trottoirs de Reykjavik de ses lourdes baies tombées en grappes, une brume persistante voilait la face de la sublime Esja et un crachin atypique baignait la ville. Le long du bitume, on voyait des bannières étranges: celles du Congrès International de PEN, et puis celles du Festival de la Littérature de Reykjavik. Quelle fête ce fut, un vrai régal ! Le monstrueux diamant de Harpa, érigé non point par soif de culture mais par pur besoin de frime, prenait tout à coup un sens poétique, magique et …

Lire plus

Expo Erró Reykjavik : 600 mois en 30 jours…

Erró Reykjavik

Ce n’est certes pas la première fois que ses oeuvres sont l’objet d’une exposition. C’est en revanche la première fois que 50 années de ses travaux sont présentées au public. Erró ! L’homme aux milliers de réalisations fantomatiques (plus de 4000 selon le Reykjavik Art Museum) est à nouveau sous les feux de la rampe du 1er au 29 septembre prochain. Peintures, aquarelles, illustrations, compositions graphiques oniriques, sculptures, découpages et collages… Celui qui partage sa vie entre la France, l’Espagne et la Thaïlande n’a pas chômé durant un demi-siècle. Et si cette abondante production porte indéniablement son …

Lire plus

Menningarnott : culture et hospitalité !

menningarnott

Les Islandais la nomment « Nuit de la Culture » (Menningarnott). Comme pour conjurer le sort climatique qui les attend, voilà près de 20 ans que les habitants de Reykjavik se concentrent sur les événements dont ils pourront profiter dans les mois à venir afin d’oublier l’automne (il a commencé) et l’hiver rudes qui approchent. 18 ans exactement que Menningarnott signe le départ des festivités culturelles qui occuperont les habitants dès septembre. Le 24 août prochain, plusieurs centaines d’animations gratuites seront entre autre proposées dans les rues, les musées, les places et les jardins de la capitale. Avec quelques …

Lire plus

Jean-Sébastien à Reykholt !

reykholt music festival

Plus de 15 ans qu’il existe. C’est dire si le Festival de musique de Reykholt est une référence internationale. Ni Rock, ni Folk, ni Pop lors de ce rendez-vous musical-ci. Comme chaque année depuis 1997, les classiques revisités se conjuguent avec un grand « C ». Bach, Purcell, Brahms, Beethoven, Verdi… remplaceront Of Monster of men, Björk, Sigur Ros le temps d’un week-end, du 26 au 27 juillet prochain. L’événement se tient à un peu plus d’une centaine de kilomètres au nord de Reykjavik. Plusieurs artistes en provenance d’Islande mais aussi de Norvège, de Suède, d’Angleterre ou …

Lire plus

L’interview vivifiante d’Arstidir

groupe islandais arstidir

Souvent, le critique musical aime à compartimenter ce qu’il écoute. Peut-être pense-t-il que celles et ceux qui le lisent ont besoin de savoir à quoi s’attendre avant d’ouvrir leurs frêles et chastes oreilles. Alors parfois, le critique musical range Arstidir dans le tiroir Hindi-Pop. N’étant pas critique musical, j’aurais bien du mal à vous expliquer ce que l’on trouve dans un tiroir Hindi-pop. Celtique. Bucolique. Ecologique. Mais s’il me fallait faire une synthèse de ce que le groupe évoque quand je les écoute, c’est certainement ce que je dirais. Je confesse même avoir songé à …

Lire plus

Méditation granulaire et musicale sur une plage de sable rouge !

Festival raudisandur Châteaux de sable, yoga et concerts. C’est à quelques détails complémentaires près l’improbable programme que proposent les organisateurs du Festival Rauðasandur dans les Fjords de l’Ouest. Du 4 au 7 juillet prochain, les visiteurs pourront entre autre concilier leur inclination pour l’architecture éphémère, leur envie de relaxation et leur passion pour la pop, le rock, le reaggae, le blues ou la country. Les Islandais ne sont pas sectaires; la musique, ils l’aiment au pluriel. L’année dernière, pour sa seconde édition, l’événement avait réuni par exemple : Lay Low, Snorri Helgason et Ásgeir Trausti. Quinze formations se …

Lire plus

« Je suis une sculpture mobile »

Magnús Pálsson

Avez-vous déjà entendu le son d’un clairon dans une boîte à chaussures ? Moi non plus ! Qu’importe. Le préambule aurait pu inspirer Raymond Queneau et ses acolytes oulipiens pour leurs pratiques littéraires expérimentales. Il donne surtout un aperçu du travail de Magnús Pálsson. Musique, poésie, théâtre, chorégraphie… Depuis plus d’un demi-siècle, ce prolifique octogénaire aime à mélanger les approches artistiques. Une assiduité qui lui vaut une rétrospective au Musée d’Art de Reykjavik, à voir jusqu’au 1er septembre prochain.

Lire plus

Design-moi l’Islande !

Une bulle. Une autre. Elles flottent. Petite bulle de feutre. Tiède. Souple. Elle nous caresse. Moelleuse et aérienne. Elle s’atténue, s’effile et se dépose sur son premier obstacle. Elle le gratte un peu. L’observe. Et s’accroche. De plus en plus fort. Emballée, elle ne peut plus s’en détacher. Infiniment mousseuse elle s’enfonce. Silence.

Lire plus