Accueil > A vivre > Balades

Balades

Sites et lieux à découvrir en Islande.

Thingvellir : révolution démocratique, révélation intime !

thingvellir islande

, les « plaines du parlement » en islandais, sont un lieu exceptionnel en tous points. Chacun connaît plus ou moins la géologie islandaise… Au minimum le fait que l’île est située sur 2 plaques tectoniques. Mais tout est plus complexe que ça. La ligne d’où s’éloignent deux plaques tectoniques est ce qu’on appelle un rift. Les rifts courent normalement au fond des océans et forment une ligne de volcans sous-marins qui n’atteignent jamais le niveau de la mer et ne donnent jamais naissance à une île. En Islande, il s’est passé quelque chose de particulier. Il …

Lire plus

Beautés et mystères de la pénombre en Islande

Ces – satanées – aurores boréales que l’on n’a pas encore aperçues, que l’on traque nuit après nuit et pour lesquelles on fait expressément d’innombrables kilomètres en voiture, la soirée prévue au restaurant, le parcours en motoneige, ou la baignade dans une source chaude lointaine qu’il faut réaliser à tout prix afin d’être sûr de ne pas rater son voyage au cœur de l’hiver arctique ; une kyrielle de buts contenus dans un séjour sans doute trop bref ont la fâcheuse tendance de conditionner le touriste, l’empêchant de savourer calmement des scènes magiques qu’une terre comme …

Lire plus

Islande en hiver ? Froid et sombre, mais…

hiver en islande

Dans quelques semaines, vous partirez. Alors que la grande majorité des touristes se ruent sur les vols lowcost estivaux, vous avez choisi décembre pour vous rendre au pays d’Of monster and men. Pour les néophytes, quelques précisions s’imposent. L’Islande est une île. Jusqu’ici je ne vous apprends rien. Après tout les Bahamas aussi sont une île. La comparaison ne va guère plus loin. Car au-delà de cette similitude géographique, la «terre de glace» n’accueille durant quatre mois qu’un soleil au rabais enclin à ne s’attarder que quelques heures sur ce désert volcanique. Quant à l’influence bénéfique …

Lire plus

Vagabond d’islande : l’île vue de l’intérieur

J’ai découvert par hasard les vagabondages islandais de Pierre-Alain Treyvaud. Le hasard fait parfois bien les choses. Les Éditions Favre, sa maison d’édition, m’ont transmis ses coordonnées et j’ai pu lui écrire afin de lui proposer cet entretien à distance après qu’il m’eût adressé son livre. Vagabond d’Islande séduira les véritables aventuriers… Parce qu’il est beaucoup question de tente géodésique, de crampons 10 pointes ou de pelle à neige, Vagabond d’Islande ravira les initiés. Je veux dire que de mon point de vue, et bien qu’il puisse se lire comme un roman d’aventure, l’ouvrage de Pierre-Alain Treyvaud pourrait bien devenir une, …

Lire plus

Voir Latrabjarg et puis mourir !

Assis dans l’herbe les yeux fermés, le vent, plus que rafraichissant, me fouette le visage. Son ami le soleil apaise ces séries de gifles souffleteuses de ses rayons attendrissants. Je suis enraciné avec le promontoire. Il n’y a aucune raison d’avoir peur. Il ne faut pas avoir peur. Il faut faire corps avec le sol. Je fais le vide dans mon esprit. Mes muscles se relaxent et je me laisse pénétrer par les éléments. A quelques centimètres d’où je suis assis, la verdure laisse la place au vide. Sensation de vertige rien que d’y penser. …

Lire plus

Photos d’Islande de Pauline Lemoine

Une fan de plus ! Comme des centaines de milliers avant elle, Pauline s’est entichée de l’Islande après y avoir posé ses papattes. Elle en est tombée raide dingue au point d’en faire un recueil de photos. Un de plus ! Car des clichés sur l’île il en fleurit ici ou là comme des flocons sur Reykjavik un matin d’hiver. Mais Pauline ne doute pas une seule seconde que ses photos à elle soient le reflet singulier d’émotions inédites. Racontez-nous votre rencontre avec l’Islande ! Etant une grande amatrice des photos de paysage, j’ai découvert l’Islande en …

Lire plus

Hafnarfjördur. Islande. Là où tout a commencé.

Hafnarfjörður ! Ville de mon implantation en Islande. J’y ai grandi… mon islandais. Je l’ai connue… de trois enfants. Je l’ai taguée… d’aquarelles et d’illustrations. Elle m’a donné en amitié, en sérénité, en l’envie d’être l’un d’eux. Elle m’a invité près de son petit plan d’eau «Hamarkotslækur» aux nombreux cygnes, canards, mouettes, corbeaux et autres espèces volantes, pour m’y reposer et contempler la vie qui se faufile au gré du courant léger. Elle m’a pris par la main pour me promener dans ces ruelles lancinantes, me montrer ses maisons louvoyant par delà les coulées de …

Lire plus

Mon beau Selfoss à moi !

selfoss

Comme vous le savez, j’habite à Selfoss, petite ville de  plus de 6500 habitants. Elle fait partie de la municipalité de Árborg, composée de Selfoss, Stokkseyri et Eyrarbakki. On y trouve une église luthérienne, une congrégation pentecôtiste, un temple des témoins de Jehovah, un temple maçonnique, deux stations essences, deux concessionnaires de voitures, une laiterie qui fournit les produits laitiers sur tout le pays, des abattoirs qui fournissent la viande sur tout le pays, une maison de retraite, un service hospitalier, un poste de police, un centre de secours, un centre de la Croix-rouge, une poste, …

Lire plus

Bunga bunga hiver en Islande

hiver en islande

Bunga bunga radio ! Bunga bunga télévision ! On pourrait se méprendre à la diffusion des informations et croire qu’un nouveau président africain revendique le califat à la place du calife. Bunga bunga, les tamtams souterrains islandais scandent le rythme lancinant d’une éruption qui ne se fait remarquer que par la pollution qu’elle engendre au gré des courants atmosphériques. C’est alors que l’on assiste à des levés de soleil rougeoyants ! À des couchés embrasés où on ne distingue pratiquement plus les montagnes. Fait rarissime par beau temps en Islande où les touristes s’extasient perpétuellement sur la limpidité …

Lire plus

Birkifeti aime la myrtille islandaise. Moi aussi !

Près d’une coulée de basalte rocheuse, assis entre þúfur et herbes hautes et grasses, je cueille une à une les myrtilles qui pendent à chaque arbrisseau. Lorsque je soulève les feuilles déjà rouges d’automne on découvre une multitude de baies. Celles qui m’intéresse le plus sont les Aðalbláber (Vaccinium myrtillus), voire aussi les Aðalber. Je laisse de coté les Bláber qui ont un goût plus passif que les autres et résistent moins au cueillage. La récolte de la myrtille islandaise va bon train. Le soleil est à dix heures et il y a un silence …

Lire plus