Accueil > A vivre > Art de Vivre (page 2)

Art de Vivre

Tentations… disparates !

Paris, Dakar, Londres, Istanbul, Oslo… La plupart des villes du monde ont les leurs. Reykjavik n’échappe pas à la règle. Tous les week-ends, à proximité du vieux port de la capitale, dans un immense bâtiment industriel, objets hétéroclites et denrées autochtones s’exposent aux « puces » de Kolaportið dans un fatras coloré. Disques en vinyle, DVD, livres anciens, meubles d’un autre âge, vêtements de seconde main, jouets, vieilles cartes postales, décorations de Noël… Ouvertes il y a plus de 20 ans, ce « flea market »  version arctique propose même un espace « alimentaire »; à défaut de poisson séché ou de requin pourri (pour les aventuriers en mal d’expériences …

Lire plus

Tentations… addictives !

Elle est Islandaise. Lui est Français. Mais tous deux parlent la langue de l’autre. Thorunn et Olivier ont fondé KISAN Concept-store il y a moins de 10 ans. Après avoir travaillé ensemble à Paris, ils se sont laissés séduire par le charme volcanique et l’attrait brute de l’Islande. Harmonieux mélange de pudeur élégante et d’ouverture vers les autres, le couple exhale le parfum rare d’une humanité à fleur de peau. L’espace s’en est imprégné. Dans cette caverne d’Ali Baba, située au cœur du « vieux » Reykjavik, 1001 choses singulières, belles ou décalées s’affichent sur les étagères comme autant …

Lire plus

Tentations poissonneuses ?

A proximité immédiate du vieux port, dans le centre de Reykjavik, il existe un petit restaurant, qui ne ressemble à rien. Surement pas à un restaurant en tout cas. Le genre d’endroit qu’en touristes pétris d’un conformisme obtus et formaté certains éviteront peut-être. La porte une fois franchie, les autres ne seront pas nécessairement beaucoup plus rassurés par leur audace. Il y a parfois du monde ; à tel point que vous devrez sans doute partager votre table avec d’autres aventuriers, entouré de phoques ou de rennes pétrifiés et de vieux gréements encadrés. Et si …

Lire plus

Flatey : l’île buissonnière.

Avez-vous une idée du rapport qui existe entre le cinéaste Baltasar Kormákur, l’écrivain Anton Tchekhov et l’île islandaise de Flatey Islande ? Le premier s’est inspiré d’une pièce du deuxième pour réaliser, sur la troisième, le film White Night Wedding. C’est l’histoire d’un ancien professeur de littérature qui tente avec difficulté d’aménager un terrain de golf sur l’île qui a vu naître la femme dont il s’est séparé pour épouser l’une de ses anciennes élèves. Les scénarios islandais font rarement dans la simplicité. Cette « dramédie », comme la qualifie le réalisateur de Jar City, …

Lire plus

Best of Reykjavik

Je tiens ma promesse d’hier après midi, faite aux auditeurs de RTL… Quelques suggestions totalement partiales et non exhaustives de restaurants dans le centre de Reykjavik. Café Gardurinn Un restaurant végétarien qui ne paie pas de mine mais qui séduira les amateurs de cuisine saine et familiale. Je vous le recommande d’autant plus facilement que je ne suis pas un adepte de la purée de tofu ou du gâteau aux betteraves. Klapparstígur 37 +354 561 2345  Ostabudin (Delicatessen) Descendez les quelques marches dissimulées dans l’arrière boutique de cette épicerie fine, vous vous retrouverez dans un …

Lire plus

Happy days

Life isn´t just a game – it´s also a bed of roses… L’exposition durera jusqu’au 30 août prochain au Reykjavik Museum de Reykjavik. Une trentaine de photographies réalisées par Óli Páll Kristjánsson dans les années 60. Les Islandais délaissent, non sans une certaine nostalgie, leur passé rural pour s’engouffrer vers un avenir urbain empreint de modernité. Design, confort and Rock’n roll, serais-je tenté de conclure dans un fruste raccourci. Sur le paysage lunaire, la réelle fierté d’avoir acquis une indépendance longtemps chérie, le développement de l’industrie, l’essor balbutiant de l’économie concordent avec les saveurs motivantes d’une conquête …

Lire plus

Matinée bleue

C’était bien. C’était bon. C’était bien bon cette matinée bleue. Jeudi dernier, Rob (mon copain hollandais) et moi sommes allés au Blue Lagoon, du nom de cette station thermale située à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik, à proximité de Grindavik et de l’aéroport international de Kéflavik. Matinée bleue parce qu’il faisait beau. Alors plutôt que de prendre la route qui longe l’océan, nous avons bifurqué vers l’intérieur de l’île. Un détour d’une quinzaine de kilomètres pour assister au réveil du roi soleil et contempler les étendues volcaniques blanchies par le froid. À 10h30, l’astre …

Lire plus