Accueil > L'Islande, vue d'ici > L'Islande au quotidien > Les chroniques de granit

Les chroniques de granit

Une Islandaise francophone vous conte l’île à sa façon !

Théorie de la relativité relative d’ORG

Il y a quelques années, une personne haut placée, islandaise, en visite en Chine, avait défrayé la chronique en disant, en réponse à une question concernant les droits de l’homme dans l’empire du milieu, que les droits de l’homme sont relatifs. Cette phrase pittoresque revient souvent à l’esprit ces jours-ci. La vérité serait-elle relative ? Abasourdis, les Islandais lisent ici et là sur Internet qu’ils ont résolu la crise, emprisonné les banksters, bref, retrouvé la prospérité, notamment grâce à la sagesse de leur président Ólafur Ragnar Grímsson (ORG). Avant d’être élu président, ce professeur en …

Lire plus

Contrebande d’armes : vers une armée en Islande ?

armée en islande

Quand ceci est rédigé, un nuage sulfureux recouvre le pays. La lave incandescente devant le glacier. Cet après-midi, on manifestera devant le Parlement. On nous dit que les armes secrètement acquises par les autorités il y a peu sont en sécurité à la douane, hors de portée des gardiens de la paix des armateurs et autres seigneurs. En effet, il a été révélé tout récemment que des mitrailleuses et autres armes à feu redoutables auraient été remises aux autorités islandaises. Interrogées, celles-ci ont eu des réponses évasives, puis se sont contredites: les Norvégiens auraient fait …

Lire plus

Nature islandaise et politique contre-nature

nature islandaise

La nature islandaise aurait-elle des choses à nous dire ? C’est la rentrée, avec une éruption volcanique de toute beauté, des bribes d’ouragan pour marquer la fin de l’été, et puis une photo du gouvernement en train d’enterrer définitivement la préservation de la nature en Islande. Il s’agit maintenant d’ériger une monstrueuse usine de silicone. Tout se passe comme si, à défaut de réveiller ses habitants, les agissements de nos dirigeants politiques avaient secoué Dame Nature, fort marrie d’être autant malmenée. Ce même gouvernement fait savoir que les baisses du capital des dettes des foyers, promises …

Lire plus

L’arme de la grève en Islande

Longtemps la rumeur publique en Islande s‘est faite l‘écho de ce que la presse internationale avait tendance à dire lorsque les syndicats français utilisaient l’arme de la grève ou la manifestation : « ah! ces français, toujours en grève ! ». Aujourd’hui en lisant les remarques dans les médias sociaux ou en tendant l’oreille à l’aéroport de Keflavík ou encore dans les écoles, on sera bientôt tenté d’entendre « ah! ces islandais, toujours en grève ! ». L’arme de la grève a de tous temps été utilisée, en Islande comme ailleurs. Il y a quelques 40 ans, tous les employés …

Lire plus

Islande – écologie​ : la série B

Il est navrant de constater que des valeurs, qu’on croyait universelles, peuvent subir une dévaluation inexplicable du jour au lendemain, ou d’un pays à l’autre. L’eau et l’air purs sont ainsi des facteurs essentiels à l’épanouissement de la vie sur terre, qui hélas se raréfient sur la planète bleue. Heureusement, l’Islande est une sorte d’aquarium de la pureté, une bulle magique, un condensé d’Eden. L’Islande est un lieu privilégié. Elle l’était en effet ! Car cet air pur qui attire les touristes du monde entier n’est guère prisé par les autorités islandaises. L’empreinte-carbone de l’Islandais moyen est considérable, étant donné que tous …

Lire plus

Blond carotte ou châtain navet ?

En Islande, il y a eu pendant plusieurs semaines une grève des enseignants du secondaire. Les écoles sont restées ouvertes et les élèves allaient à la piscine, ou s’amusaient avec leurs ordinateurs. Personne, en vérité, ne se soucie de négocier avec les enseignants. On s’en fout, il faut bien le dire. Il est vrai que l’Islande n’est pas précisément en tête de liste en matière de rémunération des enseignants. Les conclusions PISA montrent aussi un net recul de l’Islande en ce qui concerne les résultats du système scolaire. Tandis que les vautours s’empressent de proposer des soins …

Lire plus

Fête de l’hiver au pays de la suffisance

Cette semaine, nous avons fêté l’hiver à Reykjavík. Un hiver merveilleux, avec un soleil radieux vers midi, et des aurores boréales mouvantes la nuit tombée. Un hiver sans grand vent, sans tempête, sans neige. L’air est frais et vivifiant. Les oies bernaches côtoient les grands corbeaux le long des bandes de gazon, broutant fraternellement des débris de hamburger et autres délicatesses urbaines. La ville de Jón Gnarr est une merveille. A propos, Jón Gnarr, le Maire de Reykjavík, a annoncé qu’il ne se porterait pas candidat pour ce poste. C’est dommage. Il n’a pas abusé de …

Lire plus

L’Islande ? Mais quelle Islande ?

L’année du cheval est proche. Le cheval islandais, lui, ne reconnaît plus son pays. Il m’est de plus en plus difficile de concilier, d’une part, la vision offerte par divers media internet de la société islandaise, empreinte d’un sensationnalisme optimiste plein de sous-entendus pas clairs : l’Islande a résolu la crise – l’Islande a emprisonné les banksters – l’Islande a tout compris mais on n’en parle pas – et d’autre part, la réalité telle que la vivent mes amis et mes proches en Islande. On comprend que ceux qui aiment l’Islande et les Islandais veuillent …

Lire plus

Avent et ectoplasme !

fantôme islande

Voici venu l’hiver, avec ses journées si courtes qu’on n’a plus envie de se lever. La lumière électrique reste allumée du matin au soir, et on attend le solstice d’hiver qui signale le retour du soleil, un pas de poule par jour, comme on dit, jusqu’à l’équinoxe, puis le merveilleux solstice d’été, avec son soleil de minuit. Oui, heureusement qu’il y a l’électricité… Et nos ancêtres, comment s’en sortaient-ils ? Pour la lumière, ils n’étaient pas gâtés : des bougies de suif, des lampes à huile de foie de poisson. Le faible éclairage des logis …

Lire plus

Reykjavik, le rendez-vous des écrivains

Festival international littérature reykjavik

C’était vers la mi-septembre, le sorbier rougissait les trottoirs de Reykjavik de ses lourdes baies tombées en grappes, une brume persistante voilait la face de la sublime Esja et un crachin atypique baignait la ville. Le long du bitume, on voyait des bannières étranges: celles du Congrès International de PEN, et puis celles du Festival de la Littérature de Reykjavik. Quelle fête ce fut, un vrai régal ! Le monstrueux diamant de Harpa, érigé non point par soif de culture mais par pur besoin de frime, prenait tout à coup un sens poétique, magique et …

Lire plus