Accueil > L'Islande, vue d'ici > Les voeux de Sigurdur Ingolfsson

Les voeux de Sigurdur Ingolfsson

En l’apercevant lors de notre rendez-vous devant l’Université d’Islande avec sa longue veste noire en cuir, j’ai d’abord cru que Sigurdur Ingolfsson était une star de rock’n roll en villégiature à Reykjavik. En fait non ! L’homme est bel et bien Consul Honoraire de France à Egilsstadir, une petite bourgade située à l’Est de l’île. Le titre sonne bien mais ne rapporte rien. Comme la plupart de ses collègues dans le monde, Sigurdur assiste et renseigne bénévolement les ressortissants Français qui se trouvent sur l’île aux volcans.
Alors pour gagner sa vie, ce Docteur en Lettres Modernes de l’Université Paul Valéry à Montpellier (auteur d’une Thèse sur La théologie négative dans la poésie d’Yves Bonnefoy) a multiplié les emplois. Enseignant, guide touristique, journaliste, caméraman, photographe, traducteur… Quitte à les cumuler si nécessaire. C’est une pratique fort courante en Islande que de chercher à « travailler plus pour gagner plus ». Ici, la formule a un sens.
Nous décidons de réaliser la vidéo à l’Hôtel Radisson Blu Saga qui se trouve à proximité. Sigurdur explique mon projet à la réceptionniste de la grande bâtisse qui abritait autrefois l’association des fermiers d’Islande, et demande si nous pouvons nous installer quelque part. Je ne doute pas vraiment que ce soit un problème. Ici, tout est généralement assez simple. Mais cette « simplicité » ira bien au-delà de ce que j’imaginais. La jeune femme téléphone à l’un de ses supérieurs et ré-explique à son tour le principe de mes « 12 voeux pour 2012 », tandis que nous sirotons un café qui nous a été offert. Cinq petites minutes plus tard, c’est la Directrice Marketing de l’Hôtel en personne qui nous rejoint dans le hall. Re-re-explication. Aucun souci pour nous laisser filmer. Nous la suivons d’abord jusqu’à un espace isolé attenant au restaurant de l’hôtel. L’emplacement est idéal si ce n’est qu’il est trop sombre, ce que je m’empresse d’expliquer avec tact à cette dame à l’inébranlable bonne humeur dont je commence à admirer la patiente compréhension. Souhaitant manifestement nous être agréable, c’est finalement l’une des Suites inoccupées de l’hôtel qui nous est proposée. Je peine à contenir un sourire enthousiaste.
La Directrice nous accompagnera dans cet appartement à la décoration certes un tantinet « chargée » à mon goût, mais qui domine la capitale figée dans la glace depuis quelques jours, en nous demandant simplement de fermer la porte en partant. La confiance. Ici, les gens se font d’abord confiance. Le voilà le secret de leur hospitalité.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Althingi

Élections législatives islandaises fixées à fin octobre

À quand les élections ? Telle a été la question de l’été, à laquelle la réponse …

4 comments

  1. Coupure ? Ben quelle coupure Roger ? Minuscule césure tout au plus 🙂

    @Malyss – C’est vrai qu’il était bon Sigurdur !

    Merci pour le compliment Bonjourpier. Tu es le premier à évoquer ce projet dans sa globalité.
    Je serai ravi d’échanger avec toi par mail… N’hésite à m’envoyer ton adresse – lislandais@netcourrier.com

  2. Félicitation pour ton concept des entrevues pour les vœux 2012, je trouve que ces capsules nous apportent un nouveau visage de la vie en Islande.

    Beau travail
    PS. Pour ton info, je vis à Gatineau au Québec à coté d’Ottawa.

  3. « Garder l’intégrité de nos âmes ».. voilà le plus joli souhait que j’ai entendu depuis le debut de cette serie!
    ..
    Que c’est beau, Reykjavik tout en blanc..

  4. Ouille dure la coupure à la fin. Il est sympa Monsieur Ingolfsson, mais pourquoi porte t il une combinaison de plongée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.