Accueil > A vivre > A Höfn, les oiseaux chantent islandais !
Jökulsarlon

A Höfn, les oiseaux chantent islandais !

Et voilà ! Mon jeune assistant et moi sommes de retour à Reykjavik, après 2 jours passés à Höfn pour tourner les dernières séquences de « Slow Food, good mood ». Deux jours sous le soleil et deux nuits dans la semi obscurité d’une tente de camping.
J‘en profite pour remercier au passage Anne, Patrick, Michel et Valérie, Roger et Lorraine (et peut-être « Bonjourpier »), qui ont contribué au financement de la chose sur la seule promesse de livrer un film à la fin de ce mois. J’avoue trouver épatant qu’une petite dizaine de personnes que je ne connais qu’à travers quelques succincts commentaires laissés ici-bas se soit prêtée au jeu. Certes, je suis encore assez loin des 150 sponsors attendus. Mais tout reste encore possible. Et je m’empresse de préciser que les portes de mon compte bancaire restent grandes ouvertes.
Je ferme la parenthèse.
Hier matin, les paupières encore closes, mais l’esprit déjà alerte, j’ai fait une incroyable découverte. Une découverte que je voulais vous faire partager tant elle va modifier le paradigme de la pensée ornithologique internationale, si tant est que l’ornithologue observant la nidification des sternes ait une pensée.
Depuis que les médias internationaux ont rendu compte des désagréments causés par les éruptions volcaniques de l’île, vous savez sans doute que certains mots de la langue autochtone ne sont pas aisés à prononcer. A l’époque, les tentatives des journalistes et des spécialistes avaient d’ailleurs beaucoup fait jaser les islandais. Vous me direz qu’il n’est pas nécessaire d’aller jusque dans l’Atlantique Nord pour dégoter des noms imprononçables. Des bleds comme Niederschaeffolsheim dans le Bas-Rhin, décourageraient tout autant les apprentis présentateurs et futurs vulcanologues. Bien que la fréquence des éruptions volcaniques Alsaciennes ne soit pas encore totalement avérée. Bref.
Figurez-vous qu’hier matin, allongé sur le gazon humide du camping d’Höfn, émergeant difficilement d’un sommeil contrarié par les tentatives répétées d’un père souhaitant enseigner à sa fille les rudiments du football à minuit en utilisant ma tente comme cages, hier matin donc, j’ai découvert que les oiseaux du cru, eux aussi, avaient leur dialecte spécifique et sophistiqué. Si ! Ni gazouillis insipide, ni piaillement répétitif, ni croassement intempestif. Sur l’île d’Eyjafjallajökull, les chants des volatiles tiennent davantage d’une improvisation saxophonique de Michel Portal que d’une « création » binaire de David Guetta. Le phénomène n’est-il pas étonnant ?
Pas tant que cela ? Bon !
J’en finis donc avec mes découvertes.

 

Jokulsarlon

 

Sur le site de Jökulsarlon, un peu avant Höfn, il est désormais possible de profiter d’une nouvelle attraction : la balade en bateau entre les blocs de glace. Lorsque j’ai fait le tour de l’Islande avec mes 2 plus jeunes filles en juillet 2009, le concept n’existait pas encore.
Je vous livre le trailer de cette aventure exceptionnelle.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Vous devriez lire

Agir pour la protection de la nature islandaise (fin)

La partie 1 est ici ! La partie 2 est là ! Comme promis, pour …

3 comments

  1. Curieuse d’entendre le « jazz » des oiseaux,peut-être sur une prochaine production ? La bande annonce « slow food » est pleine de suspense,vivementle film !!:-)

  2. Merci Roger ! Mais faut reconnaître que les outils proposés par iMovie aident pas mal 🙂

  3. Superbe bande – annonce (trailer) d’une qualité quasi professionnelle, la bande son est géniale aussi… Bravo !
    P.S. : Paradigme : « mot qui sert d’exemple à une conjugaison, une déclinaison » – (linguistique) : ensemble des unités linguistiques substituables les unes aux autres.
    Ca c’est pour ceux qui comme moi ne connaissent pas le mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.