Accueil > L'Islande, vue d'ici > Paroles d’Islandaises : Birgitta Jonsdottir
Birgitta Jonsdottir

Paroles d’Islandaises : Birgitta Jonsdottir

Et si vous pouviez rendre le monde meilleur, que feriez-vous ? Changer le monde. Défi sacré et sacrée gageure relevés par ces femmes d’Islande qui ont accepté de nous dépeindre une société plus juste. Si, comme le suggère Aragon, « l’avenir de l’homme est la femme », alors il était urgent de solliciter l’énergie créative des islandaises et de leur donner la parole.

Huit mois. Voilà 8 mois qu’elles ne figuraient plus à la Une de Vivre en Islande. Les recommandations des 7 femmes qui s’étaient exprimées alors ne manquaient pas de bon sens : tirer parti de notre part de féminité, ne pas imposer une vision dogmatique de l’égalité des sexes, exploiter la bicyclette comme un moyen de changer son rapport au monde et aux autres, cesser de dénaturer l’image de la femme, lutter pour qu’elle ne soit plus une « marchandise », impliquer les hommes pour résorber des iniquités d’un autre âge, rappeler que nous sommes tous issus de la même planète. Quel est donc ce grain de sable noir qui freine sans cesse les changements espérés ? Comment émousser les ardeurs belliqueuses et expansionnistes des sombres crétins arrivistes, égocentriques et  violents que nous sommes ?

Birgitta Jonsdottir s’efforce de trouver l’explication et travaille activement sur la solution à mettre en oeuvre. Pas vraiment simple. Le système est usé, obsolète, inopérant. Et les prétendues tentatives de réparation entreprises pour y remédier ont autant de probabilité d’aboutir que moi de danser un jour la sardane avec Vigdís Finnbogadóttir. La nouvelle Député du Parti Pirate prétend que les nouvelles technologies de l’information et de la communication offriraient une opportunité inédite qu’il conviendrait de saisir.

À propos de eric

Chroniqueur taquin en phase d’apprentissage.

Vous devriez lire

Althingi

Élections législatives islandaises fixées à fin octobre

À quand les élections ? Telle a été la question de l’été, à laquelle la réponse …

3 comments

  1. Je la veux ! Je la veux !,,, je veux dire ma carte de sympathisant au parti pirate. Voilà enfin quelqu’un qui a compris que notre vieux système économique ne fonctionne plus, qu’il est tout simplement obsolète. Nous en sommes réduits à travailler pour vivre, alors que les progrès de la technologie devraient nous permettre de ne plus vivre pour travailler. Travailler pour produire et produire pour consommer. Le serpent se mord la queue… Voilà enfin quelqu’un qui a compris que nos démocraties n’en sont pas, car aux mains d’une élite portée au pouvoir par l’argent plus que par nos bulletins de vote. Démocratie directe, participative, qu’importe le terme, mais rendons le pouvoir au peuple, afin que (et j’ai particulièrement apprécié cette conclusion) « l’on écrive des lois que tout le monde puisse comprendre ». Surtout, qu’elle ne lâche rien Birgitta Jonsdottir !

    • Il y a pas mal de personnes qui ont compris cela et beaucoup se regroupent sous le nom des Gentils Virus dans l’idée de répandre ce constat de manière virale.

      Il y a même une (notre future ?) nouvelle constitution disponible en ligne, écrite et modifiable par tout ceux qui le souhaite (sur le site du plan C d’Etienne Chouard il me semble).

      En tout cas, le constat que nous ne sommes pas en démocratie et une solution (argumentée) sont présenté là :
      http://lavraiedemocratie.fr/

      Les Gentils Virus sont la (même s’ils sont en train de migrer vers un vrai site hors facebook) :
      http://www.facebook.com/groups/gentilsvirus/

      En espérant t’avoir apporté des réponses et te voir bientôt parmi les membres actifs !

      Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.