Accueil > A la une > Agir pour la protection de la nature (suite)
Árni Finnsson

Agir pour la protection de la nature (suite)

PARTIE 2 SUR 3

La partie 1 est ici !

Voici la retranscription de l’échange que j’ai eu avec Árni Finnsson, Directeur du Conseil d‘Administration de l'INCA (Iceland Nature Conservation Association).

protéger la nature islandaise
À proximité des bureaux de l’INCA

Comment voyez-vous le tourisme et les décisions actuelles du Gouvernement islandais le concernant ?

Árni Finnsson_smallConcernant le tourisme, en ce moment le Gouvernement ne réfléchit pas lorsqu’il prend des décisions. Il a besoin d’être éduqué et managé. Bien sûr, le tourisme est une bonne chose pour l’Islande. Sans lui, le pays serait probablement dans le rouge économiquement parlant. Mais pourquoi les touristes viennent ici ? Pour la nature.
Si on veut que le tourisme persiste ici et donc que le pays continue de s’enrichir, il faut avant tout protéger la nature. Le Gouvernement devrait donc débloquer plus de fonds destinés à agir pour cette protection. Et le tourisme de masse n’est pas une bonne chose. Il faudrait ralentir les choses.

Comment faire pour ralentir les choses ?

Il faudrait déjà imposer une taxe. Mais pas à l’entrée des sites populaires comme il en a été question. Il serait bon de mettre en place une taxe dès l’achat du billet d’avion. Cela se fait dans d’autres pays.

Et il faudrait expliquer aux touristes pourquoi ils paieraient cette taxe.

Oui. Mais vous savez, heureusement de nombreux touristes ont conscience de l’importance de la nature ici. Ils nous contactent en nous disant « faîtes attention, vous devez protéger votre nature ! ».

Pourquoi cette taxe sur le billet d’avion n’a pas été mise en place pour l’instant ?

Malheureusement, Icelandair refuse de l’appliquer. Et comme cette compagnie a le monopole dans notre pays…

Que pensez-vous des installations en bois et en métal mises en place sur les sites connus de l’Islande ? Elles font débat parce-qu’elles ôtent le côté sauvage de la nature…

Eh bien d’abord, les barrières que vous voyez sont nécessaires. Il y a déjà eu des morts parmi les touristes ces dernières années, à Dettifoss par exemple. Elles permettent aussi d’éviter que les masses de touristes marchent là où il faut éviter de le faire. La nature est fragile ici.

Et concernant les usines de transformation d’aluminium, quelles sont vos actions ?

C’est un autre énorme problème… Qui demande beaucoup trop d’énergie –électrique- à l’Islande, énergie que nous ne pouvons pas fournir. Mais ce problème -les usines métallurgiques- n’est pas de notre ressort. Nous avons d’autres batailles.
(Árni ne tarde pas à me parler de la principale préoccupation de l’association actuellement)
En ce moment, la chose la plus importante est de faire des Hautes Terres un « Parc national » (cf le combat de la chanteuse Björk et de plusieurs artistes). Le statut de « Parc national » permet d’interdire la construction de routes, de lignes de haute tension etc. Il permet donc de protéger les lieux. Cette année, le projet va être soumis à l’UNESCO pour les Hautes Terres.

Quelles sont les conditions pour que l’UNESCO accepte que les Hautes Terres soit classées « Parc national » ?

Il existe plusieurs critères très spécifiques auxquels on doit répondre pour faire accepter cette demande à l’UNESCO.

Il y a déjà plusieurs parcs nationaux en Islande…

Oui, notamment le Þingvellir, pour lequel on a essuyé un premier refus de la part de l’UNESCO. Et ce, jusqu’à ce qu’on refasse la demande en mettant l’accent sur la culture (nb : historiquement parlant, puisque c’est ici que se rassemblait l’un des plus vieux parlements au monde).

Si vous voulez aider l’association dans ses batailles, n’hésitez pas à adhérer, ou à signer les pétitions qui circulent pour la protection des Hautes Terres. Le Landmannalaugar par exemple, qui en fait partie, est réputé comme étant une des régions préférées des Français. Il serait donc dommage de ne rien faire pour aider à le laisser tel que nous le connaissons et tel que nous l’aimons.

À venir : une liste de conseils aux voyageurs et explorateurs en Islande, dans le but de préserver la nature.

À propos de la nature en Islande sur Vivre :

À propos de Cynthia.

Un p'tit tango argentin au bord de l'océan ?

Vous devriez lire

Althingi

Élections législatives islandaises fixées à fin octobre

À quand les élections ? Telle a été la question de l’été, à laquelle la réponse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.