Accueil > A la une > Les élections présidentielles en Islande au coeur de l’actualité d’avril
ORG et son épouse

Les élections présidentielles en Islande au coeur de l’actualité d’avril

Actualité politique

Après un exceptionnel emballement, qui me conduit à la rédaction d’un numéro spécial « mars 2 », très mal nommé puisque j’y relate des événements intervenus début avril, la vie politique semble vouloir reprendre son souffle… Paradoxalement la relance vient de celui-ci même qui avait su calmer le jeu, apparemment ! Satisfait de son action le président Ólafur Ragnar Grímsson se dit néanmoins inquiet de l’avenir, en déduit que le pays a encore besoin de sa protection et annonce sa candidature pour un sixième mandat ! Pendant ce temps le nouveau gouvernement se remet au travail et promet des élections lorsqu’il aura réalisé son programme, donc seulement si l’opposition se montre conciliante ! Retour dans l’ornière ? Ou sur l’Austurvöllur ?

Un sixième mandat pour le Président Ólafur Ragnar ?

Lorsque le 18 avril, le Président Ólafur Ragnar convoque les journalistes à Bessastaðir, on devine ce qu’il va dire : compte tenu des événements récents, un certain nombre de personnes se sont tournés vers lui, son expérience, son sens des responsabilités, pour qu’il revienne sur sa décision. Il s’inquiète notamment du résultat des élections législatives à venir et de la formation du gouvernement qui pourrait en résulter. Donc, après une longue réflexion…

À qui ose : « te crois tu donc indispensable ? » il répond : « c’est au peuple d’en juger, et je serai heureux si un meilleur candidat émerge… »

Nul n’est dupe : Ólafur Ragnar est « accro » à sa fonction et les événements récents ne sont qu’un prétexte, comme l’était la sortie de crise voici quatre ans lorsque, selon un scenario quasi identique, il avait d’abord annoncé qu’il ne se présentait pas puis s’était ravisé ! D’autres raisons sont avancées : une possible candidature de Davíð Oddsson, ancien Premier Ministre haï, lui aussi homme de pouvoir ; la volonté de réforme constitutionnelle que porteront les Pirates s’ils accèdent au pouvoir lors des prochaines élections, et dont Ólafur Ragnar ne veut pas…

Berglind Asgeirsdottir
Berglind Ásgeirsdóttir

Va-t-il réussir ? Sa chance dans ce scrutin à un tour est le nombre et la faiblesse des autres candidats, hormis, à ce jour, Andri Snær Magnason, auteur du brûlot « Dreamland », candidat déclaré, et Guðni Th. Jóhannesson, historien et écrivain réputé, qui hésite encore… Selon un sondage MMR du 21 au 26 avril, Ólafur Ragnar est crédité de 52.6% d’intentions de vote, suivi de Andri Snær Magnason 29.4%. 21% ne se prononcent pas.

Þorsteinn Pálsson - © visir.is
Þorsteinn Pálsson – © visir.is

Mais rien n’est fait. Si la présidence de ORG est généralement considérée comme positive, beaucoup aimeraient du changement : selon un autre sondage MMR (28 avril) 43% des sondés ne sont pas satisfaits de sa candidature, alors que 41% la souhaitent. Beaucoup n’apprécient guère d’être considérés comme incapables de régler les problèmes du pays. Ainsi Þorsteinn Pálsson, ancien Premier Ministre et Président du Parti de l’Indépendance :

Quand est il impossible de changer de président ? Quand les citoyens se rassemblent pacifiquement sur l’Austurvöllur pour protester conformément à leurs droits constitutionnels ? Quand on croit que la formation d’un gouvernement pourrait être délicate ? Quand le Premier Ministre en place risque de perdre le soutien de l’Alþingi ?

Et voici que certains s’avisent de poser des questions sur la fortune de Dorrit Moussaïev, seconde épouse de ORG, issue d’une très riche famille de joailliers israéliens. Elle est même domiciliée fiscalement à Londres depuis 2012 « pour mieux gérer les affaires de la famille ». Or certains membres de celle-ci apparaissent dans les « Panama papers » ! Le couple présidentiel plaide l’ignorance.

élections présidentielles en Islande
© steinar.is

Nouveau gouvernement et élections

À l’ombre de ces débats, Sigurður Ingi Jóhannesson, nouveau Premier Ministre, essaie de remettre un peu de sérénité tant dans le Parti du Progrès que dans le travail de son gouvernement et les élections à venir.

Sur la date de ces dernières, le mot d’ordre est simple, dicté par Bjarni Benediktsson, Président du Parti de l’Indépendance et Ministre des Finances :

Les élections auront lieu lorsqu’auront été votés tous les projets de loi que nous avons à notre programme.

En d’autres termes : « nous savons que nous allons perdre les prochaines élections, mais avant cela soyez sages et laissez nous faire notre travail ! ».

Sigurður Ingi y met plus de rondeur : lors d’une rencontre, le 22 avril, avec les dirigeants de l’opposition il évoque des élections en octobre. L’Alþingi ne devra pas chômer : ce ne sont pas moins de 76 projets (17 pour le seul ministère des finances) dont il aura à débattre, dont beaucoup sont inconnus des opposants. Parmi eux au moins 20 sont jugés prioritaires par le Premier Ministre.

Peut-être trouve-t-il dans l’opposition plus de sérénité que dans « sa » majorité ? Bjarni Benediktsson et Ólöf Nordal, Ministres de son gouvernement et dirigeants du Parti de l’Indépendance, semblent, sauf nouvelle information, en mesure de survivre politiquement à la présence de leur nom sur les Panama Papers. Mais le Parti du Progrès tangue fortement. Non seulement Sigmundur Davíð a menti sur le fond Wintris mais il a tenté un coup de force lorsqu’il a voulu arracher au président Ólafur Ragnar, son mentor en politique, la dissolution de l’Alþingi, sans en avoir référé ni aux dirigeants de son parti ni à ceux de son allié. De plus les noms de trois personnalités du parti, dont son actuel directeur exécutif et un ancien ministre, apparaissent à leur tour sur les « papers ».

Les électeurs s’impatientent : selon un sondage (Maskina) du 8 avril, 50.7% d’entre eux voudraient des élections au printemps, mais il est très improbable qu’ils soient satisfaits. S’ils l’étaient, 34% d’entre eux voteraient pour les Pirates, 21.3% pour le Parti de l’Indépendance, 20% pour la Gauche Verte, 9.4% pour le Parti du Progrès, 7.2% l’Alliance Social-démocrate, et 5.2% pour Avenir Radieux.

Katrín Jakobsdóttir
Katrín Jakobsdóttir

La surprise vient de la Gauche Verte. Elle est confirmée par un autre sondage (Gallup) : 37% des personnes interrogées veulent Katrín Jakobsdóttir comme Premier Ministre, loin devant Bjarni Benediktsson (20%) et très loin devant Helgi Hrafn Gunnarsson (Pirates – 6%) ou Sigurður Ingi Jóhannesson (actuel Premier Ministre – 5%). Sigmundur Davíð Gunnlaugsson (ancien Premier Ministre) et Birgitta Jónsdóttir (Pirates) sont à égalité avec 3%.

La surprise n’est pas si surprenante : depuis le début de la législature, Katrín, qui dans le précédent gouvernement a été un ministre de l’éducation apprécié, jouit d’une popularité en déphasage avec celle du parti qu’elle préside. Déphasage inverse pour les Pirates : les électeurs sondés continuent à plébisciter le mouvement mais n’ont guère confiance dans les capacités de gouvernement de ses dirigeants, notamment Birgitta, qui a d’ailleurs très souvent dit qu’elle n’avait aucune envie de devenir Premier Ministre. Quant à Helgi Hrafn, il lui est demandé de faire ses preuves !

Où l’on voit aussi que les électeurs ne se trompent pas sur la nature du mouvement Pirates : bien moins un parti de gouvernement qu’un outil de pression sur les gouvernants pour plus de respect des électeurs et de leur capacité à prendre eux-mêmes les principales décisions les concernant sous réserve d’être convenablement informés. Katrín est certainement très proche de ces idées ; saura-t-elle les faire partager par les « dinosaures » de son parti, et le moment venu, les mettre en pratique ?

Actualité économique

Les prix à la consommation et le cours de l’Ikr

Contre tous pronostics, souvent relayés ici, les prix à la consommation restent sages : 0.4% en mars et 0.2,1 en avril soit un rythme actuel de 1.6%, ce qui est sensiblement inférieur à l’objectif de la Banque Centrale.

La bonne tenue de la couronne y est pour beaucoup. Aujourd’hui à 140.17 Ikr pour 1€, elle a progressé de près de 5% en un an par rapport à l’euro, et de 9% si l’on considère le panier de devises qu’utilise la Banque Centrale. Le cours de la monnaie est un des principaux points d’incertitude pour l’avenir tant que ne sera pas terminé le démantèlement du contrôle des changes.

Le pouvoir d’achat

pouvoir d'achat en islandeMême étalées sur trois années, les substantielles augmentations de salaire accordées au printemps 2015, associées à cette bonne tenue des prix, génèrent une enviable progression du pouvoir d’achat pour les consommateurs : 13.3% en un an et 20.7% au cours des 3 premiers mois de 2016.

Le commerce extérieur

La tendance au déficit commercial hors services, déjà constatée l’an passé, se confirme : 24.9 milliards d’Ikr, avec 157.4 milliards fob aux importations et 132.6 milliards aux exportations, soit -19.5% par rapport à l‘an passé, avec notamment une chute de 28.4% de l’aluminium, due surtout à la baisse des cours de ce métal.

L’emploi

Il y avait en mars 4599 personnes sans emploi (2359 femmes et 2340 hommes) soit 194 de moins que le mois passé, ramenant le taux de chômage de 2.9% à 2.7% de la population active (3.6% en mars 2015).

Relations internationales

© Icelandreview
© Icelandreview

Hormis celui de Premier Ministre, le seul changement important intervenu dans le gouvernement est le départ de Gunnar Bragi Sveinsson, nouveau Ministre de la Pêche et de l’Agriculture et son remplacement le 8 avril par Lilja Dögg Alfreðsdóttir, auparavant conseillère de l’ancien Premier Ministre.

Doit-on attendre une inflexion de la politique étrangère islandaise ? Lilja n’est pas membre de l’Alþingi et ne sera pas longtemps en fonction. Il semble qu’il s’agisse bien plus de la préparer à un rôle important au sein du Parti du Progrès. Pour autant, l’intransigeance de Gunnar Bragi à propos des sanctions à l’égard de la Russie et ses conséquences pour l’exportation de poisson lui a attiré quelques inimitiés tant au Parti de l’Indépendance et ses armateurs qu’en son propre parti.

Dans la continuation des projets engagés en 2015, l’Alþingi a voté (42 voix pour, 0 contre, 15 abstentions) le 14 avril une résolution confirmant la politique de sécurité nationale déjà mise en oeuvre et s’appuyant sur la participation de l’Islande à l’OTAN, l’accord de défense de 1951 avec les USA et la coopération nordique. A quoi il faut ajouter un renforcement des programmes de sécurité civile intérieure.

Pendant ce temps la vie continue

  • 8.04 – Jökulsárlón est à vendre, ou plus précisément Fell, la terre de 10500 ha qui le borde à l’est et compte actuellement 40 propriétaires ; mais le gouvernement veille…
  • 17.04 – Kim Kardashian et Kanye West arrivent en Islande et vont y passer 3 jours,
  • 21.04 – la revue Buzzfeed détaille le régime alimentaire que Hafþór Júlíus Björnsson (Gregor Clerane « la montagne » dans Game of Thrones) s’impose pour préparer le concours de l’Homme Le Plus Fort du Monde. Pêle-mêle : 8 oeufs à 7h30 et 6 autres à 22h30, 400g de poulet à 12h et 500g de saumon à 20h307
  • 23.04 – Björgólfur Thor croit détenir un record dont il est fier : le 3 octobre 2008 il a perdu en une heure 3 milliards de £ quand Landsbanki, « sa » banque, a été mise en faillite. Mais en 2015 sa fortune est passée de 250 millions à 1 milliard de £ ; encore un record ?
  • 23.04 – la reconstruction de l’hôpital français de Fáskrúðsfjörður s’achève. Son coût était initialement de 250 millions d’Ikr dont la France devait payer la moitié. Il est passé à 1.2 milliard d’Ikr et la contribution française à 0,
  • 27.04 – « Iceland, a Nation of Bastards » ? C’est en tout cas ce que proclame Steven Anderson, prêtre baptiste de Tempe (Arizona) : 67% des enfants y naissent hors mariage !
 Sélection iconographique effectuée sous l’entière responsabilité de la rédaction de Vivre en Islande.
© Photo A la Une : Iceland Monitor/Eggert Jóhannesson

À propos de Michel

Ces lignes sont le résultat de lectures, de suggestions et d’informations que je peux obtenir autour de moi, mais elles n’engagent que ma seule responsabilité.

Vous devriez lire

photographie islande

L’Islande vue par… Justine qui l’a photographié !

Janvier 2015, je boucle ma valise et monte dans un avion quiatterrira quelques heures plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous n\'êtes pas un vilain Troll... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.