Accueil > eric (page 24)

eric

Chroniqueur taquin en phase d'apprentissage.

Une journée en Islande

Lire plus

Happy birthday !

Ma fille aînée vient d’avoir 18 ans. Majeure, elle peut donc théoriquement voter, conduire une automobile, voyager seule dans le monde, se marier, faire des enfants… et puis dire merde à ses parents lorsqu’ils s’évertueront à lui réclamer ses résultats scolaires, contrôleront ses sorties et veilleront à ce qu’elle ait une vie saine, équilibrée, adaptée à son statut de future étudiante. Mais Félicie ne dira pas merde à ses parents dans la mesure où Félicie a des parents giga sympas qu’elle adore et qu’elle ne sait plus comment glorifier tant ils ont bien pris soin …

Lire plus

Nouvelles fraîches – Février

C’est arrivé ce mois-ci. C’est une femme d’une soixantaine d’années. Ses cheveux sont courts et blancs. Ils ont même l’éclat lumineux de ce soleil si souvent absent qui s’est récemment décidé à réapparaître. Sur quelques photos d’elle parues ici ou là, elle affiche un visage austère et froid, presque dur. Probable posture de circonstance. Autant à l’image des événements qui ont précédé sa nomination, qu’à celle du climat local. Pourtant, à y regarder de plus près, son regard est, à l’opposé, d’une douceur, d’une bonté extrême. Une source de chaleur bienfaisante qui n’exclut pas une détermination …

Lire plus

Footu !

Le samedi après midi – à 17h pour être précis – je joue au foot en salle. Il y a quinze jours, le lendemain de mon retour de Paris, je me suis rendu à KR, l’un des clubs de Reykjavik, pour reprendre mes séances hebdomadaires. Un mois que je n’avais pas frappé dans une balle. Trop occupé à liquider les bulles dorées effectuant leurs va-et-vient verticaux dans les jolies coupes en cristal environnantes. Gavé du foie des charmants volatiles qui le furent avant moi. Ces agapes nordiques à tendance rabelaisienne gonflèrent ma panse, fragilisèrent mes jambes …

Lire plus

Faire sa BA

Il y a une quinzaine de jours je fus convié à une séance de collage d’étiquettes à l’église qui jouxte l’école de nos deux plus jeunes enfants. Deux semaines auparavant, nous y avions rencontré un prêtre français, en Islande depuis 25 ans, qui nous avait sollicité pour aider une famille polonaise en proie à quelques difficultés inhérentes à la crise. Anticlérical et agnostique, mais charitable. J’entends déjà les commentaires de certains : vos enfants fréquentent donc une école privée catholiiiiiique ? Ben oui. La meilleure de Reykjavik et surtout la seule située à moins de 2 minutes …

Lire plus

Elle…

Elle est dense, lourde, opaque. Elle s’allonge, elle s’étale, elle s’étire longuement comme un chat mollasson. Elle vous traîne, elle vous tire, elle vous plaque au sol comme un judoka. Elle empêche le jour d’y voir clair, envahit l’espace et s’approprie le temps. Qu’est il besoin de voir quand il fait encore noir ? Elle triche, elle trompe, elle ment. Elle fausse la réalité, travesti votre jugement. Elle agite les ombres douces de vos songes encore chauds, qui tournicotent alors, qu’avec difficulté, vous tentez sans cesse la verticalité. Elle laisse échapper les traces furtives de …

Lire plus

Matinée bleue

C’était bien. C’était bon. C’était bien bon cette matinée bleue. Jeudi dernier, Rob (mon copain hollandais) et moi sommes allés au Blue Lagoon, du nom de cette station thermale située à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik, à proximité de Grindavik et de l’aéroport international de Kéflavik. Matinée bleue parce qu’il faisait beau. Alors plutôt que de prendre la route qui longe l’océan, nous avons bifurqué vers l’intérieur de l’île. Un détour d’une quinzaine de kilomètres pour assister au réveil du roi soleil et contempler les étendues volcaniques blanchies par le froid. À 10h30, l’astre …

Lire plus

Bof !

Flemme. Pas envie. Fais chier. Pas vraiment d’idées pour cet article. ça ennuie personne si je triche un peu ? Je vous fais un don d’images pour compenser mon avarice de mots. Pourquoi tu t’emmerdes ? me direz-vous. Et bien parce que je m’étais promis d’en publier 4 par mois. Minimum. C’est comme ça. Je suis un peu dans la perspective de ce gars que j’ai vu sur M6 dimanche dernier. Dans Zone Interdite. La cinquantaine au chômage, ancien cadre commercial à 7000 euros par mois, obligé de nettoyer les chiottes dans les campings pour s’en …

Lire plus

Vivre en Islande ? Mais jusqu’à quand ?

C’est vrai, c’est étonnant ! Je vis sur île splendide à proximité immédiate du cercle polaire arctique et je me contente d’évoquer les difficultés d’organisation d’une fête d’halloween (article précédent) ou mes états d’âme sur le silence. Je réside en famille dans un état sur le point d’imploser, qui vit peut-être ses dernières heures après avoir surmonté des épidémies, des éruptions volcaniques, des invasions norvégio-danoises et même des guerres gadiformes (du nom de l’espèce à laquelle appartient la morue), et je vous livre le récit des mes nuits avec le Petit Nicolas ou mon dernier stratagème anti-j’me-caille-les-michtons ! …

Lire plus

Halloween en Islande ?

Nous leur avions promis une fête. Il y a quelques mois, nous nous étions engagés à leur permettre d’inviter copains et copines à la maison. Soyons d’ailleurs honnête, l’idée venait de leur maman. J’ai un peu inconsciemment accepté le challenge. Le 11 novembre et la Toussaint n’offrant qu’assez vaguement les références d’innocente gaieté que nous souhaitions pour cette bringue, Halloween fut retenue par défaut, en dépit de ses connotations un peu morbides. Autoriser nos charmants bambins à convier des copains requiert un préalable mathématicien. Il faut parfaitement connaître ses tables de multiplication. En particulier celle de 4 puisque …

Lire plus