Accueil > A vivre (page 14)

A vivre

Restaurants, concerts, loisirs, expositions, littérature, design, événements, promenades… Les découvertes de VIVRE EN ISLANDE et les rendez-vous à ne pas manquer.

Tour d’Islande (4)

Nous sommes repartis. Nous grimpons vers le nord-est. Les filles sont ravies d’avoir passé la nuit au chaud. Tellement contentes que nous fixons maintenant notre feuille de route selon 3 critères : Voilà le tiercé gagnant. Dans le désordre. Tels les intrépides voyageurs d’un film de cape et d’épée, nous nous dirigeons donc vers Ytra Lón, rassurés sur le fait que chevaux et auberge nous attendent et convaincus que là-bas aussi nous serons subjugués par les lieux. C’est toutefois en spectateurs que nous souhaitons profiter des paysages qui vont défiler pendant le trajet. Confortablement installés …

Lire plus

Tour d’Islande (3)

Le soleil s’est lâchement éclipsé, le ciel a tiré ses rideaux gris et un vent frais s’est mis à souffler. Il y avait peu de chance pour que le beau temps ne dure. Nous étions prévenus. Il n’a pas duré. Pas de surprise. Fort heureusement, la disparition de la chaleur concorde avec notre arrivée au large de l’île de Papey, non loin de Djupivogur. Nous roulons dans la région des Fjords de l’Est. Dans mes rêves les plus extravagants, je ne pouvais imaginer décor plus impressionnant. Presque érotique, suis-je en train de penser secrètement, pendant que …

Lire plus

Tour d’Islande (2)

Nous disposons d’une grosse semaine pour faire le tour de l’île. C’est peu. Si bien qu’il me faut concilier impératifs kilométriques, pauses pipi, découvertes locales et choix d’un point de chute nocturne digne d’intérêt. Ça fait pas mal beaucoup. En dépit de nombreuses haltes effectuées durant ce tour d’Islande, je résumerais en disant qu’ayant sous-estimé le temps consacré aux déplacements, nous aurons manqué un grand nombre de sites que j’envisageais de découvrir et admiré souvent les multiples paysages qui défilaient depuis l’habitacle de l’automobile. Moins passionnant qu’une balade à petons, mais mieux que rien du tout. Entre Vik …

Lire plus

Tour d’Islande (1)

Ma première va et vient entre Paris et St Briac, fêtant sa mention au Bac d’une ville à l’autre, tel le vainqueur d’étape d’une course cycliste ; dans ce même village breton, ma moitié et mon quatrième portent un maillot de bain longtemps remisé pour profiter des plages de sable chaud et fin ; et avec ma seconde et ma troisième, je reste au pays des lutins, paré pour un tour d’Islande. Le tout, c’est de s’y préparer. Etant parvenu à « vendre » à mes filles le principe de dodos sous la tente dans …

Lire plus

Happy days

Life isn´t just a game – it´s also a bed of roses… L’exposition durera jusqu’au 30 août prochain au Reykjavik Museum de Reykjavik. Une trentaine de photographies réalisées par Óli Páll Kristjánsson dans les années 60. Les Islandais délaissent, non sans une certaine nostalgie, leur passé rural pour s’engouffrer vers un avenir urbain empreint de modernité. Design, confort and Rock’n roll, serais-je tenté de conclure dans un fruste raccourci. Sur le paysage lunaire, la réelle fierté d’avoir acquis une indépendance longtemps chérie, le développement de l’industrie, l’essor balbutiant de l’économie concordent avec les saveurs motivantes d’une conquête …

Lire plus

Reykjavik Blues Festival

Depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, la capitale islandaise compte parmi les incontournables vitrines européennes de l’art en général et de la musique en particulier. Reykholt Music Festival en juillet, Rite of Spring Festival et célèbre Reykjavik Arts Festival en mai, Reykjavik Jazz Festival à la fin de l’été ou Iceland Airwaves Festival en octobre, la « terre de glace » est en passe de devenir presque aussi connue pour ses volcans que pour ses manifestations artistiques. Le Festival du blues de Reykjavik, qui s’est tenu du 4 au 9 avril dernier, n’est pas le moins célèbre. Deux blues men de …

Lire plus

Matinée bleue

C’était bien. C’était bon. C’était bien bon cette matinée bleue. Jeudi dernier, Rob (mon copain hollandais) et moi sommes allés au Blue Lagoon, du nom de cette station thermale située à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik, à proximité de Grindavik et de l’aéroport international de Kéflavik. Matinée bleue parce qu’il faisait beau. Alors plutôt que de prendre la route qui longe l’océan, nous avons bifurqué vers l’intérieur de l’île. Un détour d’une quinzaine de kilomètres pour assister au réveil du roi soleil et contempler les étendues volcaniques blanchies par le froid. À 10h30, l’astre …

Lire plus

Vestmannaeyjar – Tournoi vestmanien – Episode 3

Les 2e et 3e jours ont été en tout point comparables au premier. Réveil à 7h, petit déjeuner symphonique, matchs, déjeuner symphonique, matchs, dîner symphonique, séance de lecture gutturale, dodo. L’après-midi du second jour, notre groupe a toutefois profité d’une pause de 3 heures. J’ai imaginé que, peut être, nous allions pouvoir envisager une petite sieste salvatrice. Que nenni. Une promenade en bateau était planifiée. De toute façon, vouloir faire dormir 40 gamins de 9 ans au beau milieu de la journée, c’était comme vouloir arrêter un troupeau de bisons lancé à vive allure avec …

Lire plus

Tournoi vestmanien – Episode 2

Le réveil fut difficile. La nuit avait été courte et bien entendu agitée : j’avais dormi entre deux morpions épuisés, Pablo et un autre. Le premier avait opté pour la position des bras en croix : ma tête servit donc de socle pour l’un de ces bras qui rebondissait sur mon crâne au rythme de mes nombreuses tentatives pour le replier. Et l’autre, appelons-le « mélomane », alterna inspirations et expirations au sons de ronflements et de sifflements parfaitement cadencés. Tant et si bien que j’eus l’impression bien involontaire d’être le chef d’orchestre d’un duo nocturne encore inédit. L’absence de douche …

Lire plus

Tournoi Vestmanien-Episode 1

La semaine dernière, pendant 3 jours, mon fils de 8 ans et moi sommes partis pour un tournoi de foot à Vestmann. C’est lui qui participait, pas moi, dois-je le préciser ? L’archipel des îles Vestmann : une douzaine d’îles et d’îlots disséminés au sud-ouest de l’Islande, dont Heimaey, la plus grande et la seule habitée, sur laquelle s’est déroulée la compétition. Une dizaine de clubs islandais représentés et environ 600 gamins de 8 à 10 ans prêts à en découdre. Nous sommes partis en ferry et rentrés en avion : 3h dans un cas, …

Lire plus